ZOO

Un dernier soir à Pékin (Juillet 2022)

couverture de l'album Un dernier soir à Pékin

Éditeur : Glénat BD

Scénario : Golo ZhaoDessin : Golo Zhao

Collection : Hors Collection

Genres : Comics

Prix : 22.50€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

Madeleine de Zhao

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

3.0

He Liu déambule avec sa petite amie, une nuit d’hiver, dans les rues de Pékin. Entre petites échoppes de street food et commerces de bouche nocturnes, les deux jeunes gens se racontent des souvenirs de leur enfance. Leur point commun : la nourriture. Nostalgie et mélancolie, supplément sauce vinaigrée…

He Liu, originaire d’un petit village ouvrier, est parti faire ses études à Pékin. Sa petite amie le rejoint dans la grande ville pour partager un rendez-vous culinaire et nocturne. Alors que le couple se promène sous les flocons de neige, le jeune homme se remémore les moments importants de son enfance, entre changements drastiques, leçons de vie et, ne l’oublions pas, gastronomie. Un soir à Pékin, empli de nostalgie…

Golo Zhao signe une série d’histoires enchâssées, autant de souvenirs aux saveurs du passé. Les quatre histoires, tour à tour inquiétantes, mélancoliques et doucereuses, entraînent le lecteur dans la Chine industrielle des années 2000. Une mention toute spéciale pour le premier récit, L’hiver au salon de thé : histoire de la détresse d’un enfant à la marge du système scolaire sur fond d’assassinats, plein de suspense et de sentiment.

Un dernier soir à Pékin

Un dernier soir à Pékin © Glénat, 2022

Les décors et ambiances de Golo Zhao sont magnifiques. Les couleurs aquarelles, très belles, subliment la douceur langoureuse de la nostalgie. Chaque personnage se détache du fond par un halo monochrome plus tranché, mais aussi fantomatique, tout à fait dans l’esprit d’un souvenir brumeux. Des aplats monochromes réhaussent aussi certaines scènes clés, en dégradé de gris, absorbant toute l’attention du lecteur. Seuls les visages et expressions des personnages sont un peu décevants, légèrement moins travaillés que le reste.

Un dernier soir à Pékin est un slice of life tendre et réconfortant comme ce plat tout chaud, ce plat si bien préparé, ce plat de notre enfance.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants