ZOO

Cristal Céleste

couverture de l'album Cristal Céleste

Éditeur : Sarbacane

Dessin : Sparrow JoeAuteur :

Collection : ROMANS GRAPHIQUES SARBACANE

Genres : Comics

Public : À partir de 16 ans

Prix : 24.00€

  • ZOO
    note Zoo4.0

    Scénario

    4.0

    Dessin

    4.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis du comics Cristal Céleste

A dix-neuf ans, la vie de Dorothy est un champ de bataille. Son père a quitté le foyer familial et sa mère s'épuise à la tâche pour lui financer ses études d'arts plastiques auxquelles ni l'une ni l'autre ne croit vraiment. Et puis, il y a ces crises d'angoisse dont elle souffre depuis ses quatorze ans, et plus précisément depuis cette nuit où elle a été retrouvée par ses parents évanouie dans le jardin...
Alors qu'elle pense avoir touché le fond, Dorothy se découvre des pouvoirs télépathiques et télékinésiques : elle peut faire bouger les objets et lire dans les pensées. Persuadée qu'elle a définitivement perdu la tête, Dorothy tente d'ignorer ces hallucinations jusqu'au jour où elle rencontre Ellie. La jeune fille affirme être dotée des mêmes dons et la convainc qu'il s'agit d'un cadeau des aliens.
Aux côtés de sa nouvelle amie, Dorothy apprend à contrôler ses pouvoir et reprend goût à la...

Lire le synopsis

À l'origine était le cristal

Un soir, une mystérieuse météorite vient s’écraser discrètement dans le jardin de Dorothy. À son contact, la jeune ado acquiert d’étranges pouvoirs, sans vraiment comprendre ce qui lui arrive.

Tout commence comme de banales origines secrètes, une ado marginale, un premier contact avec un cristal venu de l’espace et cinq ans plus tard, l’émergence de pouvoirs à base de télépathie, télé­kinésie… L’héroïne, Dorothy, s’interroge sur la nature de ces nouvelles capacités qu’elle peine à contrôler, des voix qu’elle entend parfois. Elle finit par rencontrer une autre jeune femme, Ellie, qui semble posséder les mêmes pouvoirs. Elles s’entraînent ensemble et parviennent, progressivement, à entrer en contact avec les entités à l’origine de tout ça.

Joe Sparrow se réapproprie ainsi les codes initiatiques de tout bon comics de superhéros, tout en proposant une version décalée, débarrassée du filtre héroïque et responsabilisant qui aurait pu entraîner son scénario vers des pistes moins intimistes. À 19 ans, Dorothy est d’une nature angoissée et, au premier abord, elle ne perçoit absolument pas ce qui lui arrive d’un point de vue positif, même si l’aspect parfois ludique de ces manifestations l’amuse, surtout en présence de son amie Ellie, qui en a une vision plus « détendue ».

Cristal Céleste

Cristal Céleste © Sarbacane

L’album se concentre alors davantage sur le parcours émotionnel de Dorothy vis-à-vis de cette puissance dont elle ne s’estime au départ pas légitime. Toute la phase où elle essaie de la contrôler un tant soit peu lui fait peur. Cela met en perspective le stress chronique qui la tient depuis son enfance avec ses parents séparés, autant que ce constat d’échec, alors qu’adulte elle n’arrive pas à s’épanouir dans la voie qu’elle a choisie. Sparrow brosse ainsi le portrait d’une jeune femme touchante qui tente de mieux se comprendre au fil des expériences qu’elle traverse.

Et si les explications, dans la dernière partie, naturellement plus démonstrative, ajoutent un filtre plus complexe, en décalage avec le reste, c’est peut-être pour nous faire comprendre que le plus important pour Dorothy c’est peut-être ce qui va se passer ensuite…

Un très bel album au graphisme surprenant et frais.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants