ZOO

Alice au Pays des Comics (Novembre 2015)

couverture de l'album

Série : Alice au Pays des ComicsTome : 0/0Éditeur : Urban Comics

Collection : Urban Books

Genres : Documentaire BD

Public : Tout public

Prix : 29.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

4.5

En 1865, Lewis Carroll, publie les aventures d’Alice au pays des merveilles. L’histoire avait été improvisée à l’oral pour distraire une petite fille lors d’un voyage en canot. La suite, De l’autre côté du miroir, sera publiée en 1871. Grands classiques, les deux œuvres ont depuis inspiré maints auteurs à travers le monde. À l’occasion des 150 ans de la parution d’Alice, Urban Comics propose un ouvrage érudit et passionnant regroupant plusieurs bandes dessinées américaines sur le sujet.

Alice au pays des comics est un très bel objet tant pour la forme et le fond. Constitué d’analyses très renseignées et pertinentes sur l’utilisation d’Alice dans les comics, cet ouvrage s’agrémente de récits courts mais complets. On y croise, entre autres, les auteurs de Peanuts, Torpedo ou encore de Mad. Chaque planche est précédée d’une brève introduction qui éclaire sur le contexte et le parti pris créatif.

Alice au Pays des Comics

La réussite du recueil autour du sujet séduisant qu’est Alice tient à la variété des récits présentés. Original et savoureux, ce volume propose une exploration variée et intelligente tant du mythe d’Alice que des personnages secondaires. Les adaptations vont du classique au surprenant avec un traitement d’Alice parfois très moderne, notamment dans les aventures de Superman ou de Pogo.

Dessiner les aventures d’Alice valorise le travail d’écriture du roman. Les traits, obligatoirement très variés, permettent de se promener à travers les années tout en amorçant une réflexion sur le traitement graphique d’un tel mythe. L’aspect très moderne, coloré ou épuré suivant les réalisations, enrichit l’interprétation personnelle que le lecteur peut avoir d’Alice.

Ce recueil s’avère maîtrisé dans sa construction et son propos. Le seul bémol semble difficilement évitable. Si le contenu est riche, il est obligatoirement incomplet tant les hommages ou références à Alice sont légion. Plus de précisions sur les choix proposés auraient été les bienvenues et auraient permis une réflexion encore plus aboutie.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants