ZOO

Batman Arkham : Poison Ivy (Avril 2021)

couverture de l'album Poison Ivy

Série : Batman ArkhamÉditeur : Urban Comics

Scénario : Collectif, Mark Buckingham, Neil Gaiman, Robert Kanigher, Sheldon Moldoff

Collection : DC Nemesis

Genres : Comics

Prix : 29.00€

Voir la bande-annonce
ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Créée en 1966, dans le Batman 81, Poison Ivy va progressivement devenir l’une des adversaires régulières du justicier de Gotham. Cette belle plante aux charmes ravageurs va voir, au fil des décennies, sa personnalité s’affiner en même temps que ses aspirations écologistes.

Dans l’ombre des grands adversaires de Batman, qu’il s’agisse du fameux Joker, de Double face, de Bane et j’en passe, il y en a quelques autres qui n’ont pas forcément les honneurs des spotlight, quand bien même ils auraient le potentiel pour. Cette nouvelle collection d’Urban Comics tend donc à réhabiliter ces seconds couteaux en leur consacrant des volumes anthologiques qui balaient leur carrière depuis le début.

Pamela Lillian Isley est Poison Ivy

Pamela Lillian Isley est Poison Ivy © Urban Comics

Nous retrouvons ainsi Poison Ivy, ou plutôt Pamela Lillian Isley, dans 11 histoires qui reviennent sur ses origines et son évolution au fil du temps. Cette femme, qui possède le pouvoir de contrôler les plantes, réputée pour avoir un baiser empoisonné et qui fut un temps follement amoureuse de Batman, nous apparaît donc avec une personnalité bien plus complexe qu’il ne pourrait y paraître. Car sous ses dehors de femme fatale, véritable sex-symbol dans cet univers de super-mâles testostérones à l’excès, Poison Ivy n’est pas qu’un physique très avantageux, elle devient progressivement une femme de conviction, une éco-terroriste excessive et absolutiste, mais pas forcément si folle que ça…

Poison Ivy lutte contre Batman et les pollueurs

Poison Ivy lutte contre Batman et les pollueurs © Urban Comics

Car loin de véritablement vouloir se battre contre des héros pour aller cambrioler des banques ou devenir la maîtresse du monde, Poison Ivy veut surtout s’occuper de tous ceux qui attaquent l’écosystème, qui polluent à l’extrême, qui font souffrir la nature sous quelque forme que ce soit.

Alors, en effet, nous sommes dans des comics, les enjeux doivent être traités de manière très manichéenne, néanmoins, derrière ce filtre se dessine le portrait d’un personnage plus intéressant, plus fin…

Poison Ivy tente d'instaurer le règne incontesté du monde des plantes

Poison Ivy tente d'instaurer le règne incontesté du monde des plantes
© Urban Comics

Ce volume propose une lecture passionnante qui nous ouvre les yeux sur une « héroïne » qui mériterait plus d’attention, certainement. En tout cas, je vous conseille vivement de plonger dans ces pages édifiantes!

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants