ZOO

Batman : Créature de la nuit : Batman - Créature de la nuit (Septembre 2020)

couverture de l'album Batman  - Créature de la nuit

Série : Batman : Créature de la nuitTome : 0/0Éditeur : Urban Comics

Scénario : Kurt Busiek, John Paul Leon

Collection : DC Black Label

Genres : Comics

Prix : 29.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

0.0

Dessin

0.0

WAYNE S’ALLONGE ENFIN SUR LE DIVAN

Comprendre le traumatisme de Bruce Wayne est l’enjeu de la plupart des scénaristes œuvrant sur le personnage de Batman. Kurt Busiek, reprenant le concept de son Superman Identité Secrète, explore ici la psyché de l’enfant brisé devenu le plus grand des détectives.

Bruce Wainwright est un gamin américain comme les autres. Un soir d’Halloween, ses parents et lui, de retour de leur tournée de bonbons, tombent sur des cambrioleurs. Impitoyables, ils tueront les parents et tireront sur le jeune Bruce qui tombera dans le coma. Plus de parents, son oncle « Alfred » qui ne souhaite pas s’occuper de lui, un crime non résolu… Tout cela trouble le garçon. Mais ce qui le trouble plus, ce sont ces visions qu’il a d’une créature nocturne mi-homme mi chauve-souris qui semble envahir son esprit. Qu’est donc ce Batman ?

L’HUMAIN DERRIÈRE LE MASQUE

Après Superman, Kurt Busiek avait immédiatement essayé de développer l’autre grand héros DC Comics. Quinze années et quatre épisodes de 48 pages plus tard, le pari est réussi. Créature de la nuit s’avère aussi pertinent pour Batman, que ce que fut Identité secrète pour l’homme d’acier. Une fois de plus, le scénariste parvient, en prenant de la distance, à toucher à l’universalité du personnage. Ce qui se cache au plus profond de lui. Bruce est un enfant traumatisé dont on explore les errements à la frontière de la folie. En ayant l’opportunité de faire grandir son personnage, Busiek parvient à lui offrir une cohérence, une évolution. Il lui permet de faire face au traumatisme subi et de poser Batman comme une projection mentale du personnage.

SAVOIR DOSER LA NOIRCEUR

 Violence, troubles psychiques, il fallait un artiste qui sache manier ombres et lumières avec précision. John Paul Leon avait déjà montré sur Earth X qu’il savait illustrer des futurs sombres. Se faisant encreur et coloriste autant que dessinateur, il dose avec efficacité le noir de l’encre comme les aplats de couleur. Il apporte ainsi un soutien fort à la clarté de la narration de l’histoire. DC Comics offre régulièrement aux artistes l’occasion de livrer de grandes œuvres avec ses personnages. Créature de la nuit est un des albums comics à lire en cette année 2020.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants