ZOO

Batman Death Metal - T2 : - Edition limitée (Janvier 2021)

couverture de l'album -  Edition limitée

Série : Batman Death MetalTome : 2/3Éditeur : Urban Comics

Scénario : Collectif, Greg Capullo, Scott Snyder, James Tynion IV

Collection : DC Rebirth

Genres : Comics

Prix : 25.00€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Maintenant qu'elle a rassemblé sa propre Justice League, Wonder Woman lance plusieurs attaques en simultané. D'une part, détruire les tours qui génèrent l'énergie qui alimente Perpetua, ensuite investir les trois principaux univers qui recréent en permanence les Crises qui nourrissent ces tours, puis faire en sorte de rediriger cette énergie vers Wally West, le nouveau dépositaire du fauteuil de Möbius. Mais bien évidemment, rien n'est aussi simple et le Batman qui rit n'est pas réellement prêt à se laisser faire…

Chapeauté par Scott Snyder, cette «ultimate crisis», comme on pourrait l'appeler, ne cesse de perturber l'univers DC en profondeur, revenant même sur tout ce qui le constitue, voir même sur les fondements des multiples crises qu'il a traversé.

Autant le dire, il faut s'accrocher et avoir quand même un minimum de culture DC dans ses bagages, car ça va très loin. Toutefois, on sent un vrai maniérisme dans cette écriture très redondante qui surjoue sans cesse et répète à l'envi le même schéma du héros qui tente de survivre contre le mal, mais qui ne cesse de succomber, pour être ramené encore et encore et continuer de se battre avant de succomber une nouvelle fois…

On est très clairement dans un projet ou de toute façon, les héros ne sont que des marionnettes tout juste bonnes à se récolter des baffes, voir se faire mutiler sans réserve. Il faut attendre les récits plus subtils comme Speed metal, ou Multiverse's end pour réellement voir les personnages sortir de cette boucle archétypale.

Néanmoins, il faut bien reconnaître que les divers scénarios débordent d'énergie, et si le fond est complexe est parfois brouillon, on est face à une intrigue générale plutôt entraînante, qui pose de très intéressantes questions sur ce qu'est aujourd'hui un univers de super-héros, dans les années 2020, loin de ce qu'il fut auparavant. Les héros ne sont plus d'innocentes figures qui se contentent de friter des super-vilains à la chaîne, mais des êtres qui souffrent, qui perdent régulièrement des proches, qui se sacrifient et surtout à qui on n'épargne absolument rien!

Si ce second volume se dévore d'une traite, c'est donc parce qu'il nous prend aux tripes, comme un bon comics! Quand bien même son intrigue pèche par son hermétisme trop dans l'air du temps, une nouvelle surenchère qui annonce évidemment le prochain remodelage de l'ensemble de l'écurie DC.

Le processus est particulièrement opaque, mais qu'importe! Si vous voulez comprendre tout ce qui va suivre dans vos séries favorites, je vous conseille de lire cette série, quand bien même elle mériterait d'être accompagnée par un guide de lecture!

En tout cas, artistiquement, il y a de très belles surprises, comme les planches de Juan Gedeon (Miltiverse's end), Riley Rosmo (Robin's King) ou encore Nick Virella (Rise of the New God), des styles en marge, très personnels qui montrent bien qu'une nouvelle génération de dessinateurs est en train de se faire sa petite place en ce moment. A surveiller de très près!

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants