ZOO

Batman Metal : Le multivers noir (Octobre 2020)

couverture de l'album Le multivers noir

Série : Batman MetalÉditeur : Urban Comics

Scénario : XXX, Aaron Lopresti, Scott Snyder, James Tynion IV, Brad WalkerDessin : XXX

Collection : DC Rebirth

Genres : Comics

Public : À partir de 3 ans

Prix : 35.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Naviguant entre les univers négatifs de DC, le mystérieux Tempus Fuginaut observe les versions alternatives de certains grands évènements tels qu’ils se reflètent dans cet Anti-Multivers! Comment Lois Lane a-t elle géré sa colère, après la mort de Superman, par exemple? Et que se serait-il passé si Blue Beetle avait tué Maxwell Lord?

A la façon des vieux What if de Marvel, nous retrouvons donc Tempus Fuginaut, cet être omniscient qui examine les multiples réminiscences qui apparaissent au gré des univers noirs, en se demandant ce qui se serait passé si les choses s'étaient déroulées un tantinet différemment. A l’exemple des différents Batmen apparus dans Batman Metal, qui représentaient chacun une variation des origines du héros de Gotham !

Quand, en 2018, se termine Batman Metal, l’univers DC reste profondément marqué par l’émergence de cet Anti-Multivers. Qu’il s’agisse des héros de la Justice League, de quelques nouveaux venus qui surfent sur ce nouveau paradigme ou de quelques alliances entre super-vilains, le scénariste Scott Snyder pose les bases d’une histoire qui n’a pas fini de s’étirer et qui, potentiellement, permet des digressions comme celles présentées dans ce volume…


Il faut bien admettre que l’idée est porteuse, qu’elle amène à réfléchir, sous un angle plus dramatique, à certains récits, parmi ceux qui ont eu le plus d’impact auprès des lecteurs. Et ça fonctionne vraiment bien, quand bien même il soit systématiquement proposé des visions violentes et désillusionnées. Tout à fait dans l’air du temps!
Ces scénarios mettent néanmoins en avant des personnages qui veulent reconstruire un monde qui leur correspond, quitte à en éliminer toute trace de liberté ! Subissant ainsi les conséquences directes, une fois que ces "rêves utopiques" s’appliquent sur le terrain, loin des idéaux manichéens propres aux comics de super-héros. Les propositions sont d'autant plus pertinentes qu'elles s’articulent toutes autour d’un dérapage, d’un manque de recul ! C'est alors toute la morale de ces univers super-héroïques qui est pointée du doigt. Des personnages qui se substituent à la justice, à l'autorité, aux humains… Avec la volonté d'améliorer la situation, englués dans leurs idéaux, leurs traumas, leurs émotions…
Et si ces super-héros justiciers n’étaient avant tout que des humains, dans toute leur imperfection ?

Passé quelque peu inaperçu à sa sortie, cet album reste une excellente surprise, pleine de très bonnes idées !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants