ZOO

Batman : La Dernière Sentinelle (Septembre 2022)

couverture de l'album La Dernière Sentinelle

Série : BatmanÉditeur : Urban Comics

Scénario : Andy Kubert, Tom Taylor

Collection : DC Deluxe

Genres : Comics, Fantastique

Public : À partir de 12 ans

Prix : 17.00€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

5.0

Dessin

4.0

En ce mois de Batman Day, Urban Comics propose plusieurs titres consacrés au chevalier noir. Parmi eux, un recueil auto-contenu, , par Tom Taylor et Andy Kubert. Un scénariste bankable du moment associé à une valeur très sûre du comic-book de super-héros. Pour une lecture tout à fait satisfaisante pour l’ensemble des fans de la licence Batman.

Quelques années dans le futur. Bruce Wayne est désormais seul au manoir, à mener sa croisade nocturne. Quand un avion s’écrase en Ecosse afin d’envoyer un message à Batman, Bruce n’hésite pas. Il laisse Gotham et part pour l’Europe. Là-bas, il va retrouver d’anciens alliés de Batman Inc. Mais surtout un de ses anciens maîtres. Ce qui sera l’occasion pour lui de s’interroger sur la véritable influence de Batman dans le monde.

Une intrigue toujours politique avec Tom Taylor

Tom Taylor est un scénariste qui incarne un comic-book mainstream de qualité. Le bourre-pif gratuit, très peu pour lui. C’est un auteur qui offre du fond, même quand il s’agit de montrer des héros iconiques en spandex. Il en a fait brillamment la démonstration dans ou , pour n’en citer que deux.
Ici, il part d’un Batman du futur, pour explorer son passé mais surtout, questionner le rôle d’un tel personnage et les effets de sa présence. Notamment, il revient sur un paradoxe : Batman arrête le Joker régulièrement, mais le criminel n’en finit pas de s’échapper pour commettre encore plus de dégâts. Alors pourquoi Batman ne l’arrête-t-il pas définitivement, alors qu’il apparaît clairement qu’il n'y a aucune rédemption possible pour le Joker ? Toutes les vies que Batman sauve, sont-elles bénéfiques pour le monde ? Taylor pioche dans les premières années d’entraînement de Bruce Wayne pour offrir un nouvel antagoniste en lieu avec ces questionnements. Et ça fonctionne. On apprécie de lire une intrigue de fond sérieuse, une enquête policière comme Batman sait les résoudre et de bonnes scènes d’actions. Il y en a pour tout le monde.

Batman : La Dernière Sentinelle

©Urban Comics, 2022

Andy Kuberts : le patron aux commandes

38 années au compteur, le dessinateur Andy Kubert est assurément un des grands noms du comic-book américain. Pas seulement parce qu’il le partage avec son frère Adam et leur illustre père Joe. Andy a su se faire un prénom et une place dans l’univers du comic-book, très tôt et de manière incontestable. Pas de retraite en vue pour lui, mais il se concentre sur des projets spéciaux, des séries limités comme l’est Batman La dernière sentinelle. Et ça fonctionne toujours aussi bien. Kubert livre régulièrement au fil des épisodes, des pages marquantes qui accrochent le lecteur. Ses compositions sont dynamiques, sont trait solide mais jamais pesant. On ne le sent jamais en difficulté, ni sur les visages, ni sur les postures et pas moins sur les décors. C’est un dessin classique mais rassurant dans le monde du comic-book de super-héros. Pas de raisons d’être déçu.

Batman la dernière sentinelle est donc une œuvre moderne et dense, simple mais ambitieuse. Ses auteurs ont su jouer de leurs points forts pour livrer un recueil plaisant duquel on ne décroche pas. Pas de raison, pour les fans du personnage, de ne pas en faire la lecture à l’occasion du Batman Day.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants