ZOO

Folklords - T1 (Février 2021)

couverture de l'album

Série : FolklordsTome : 1/1Éditeur : Delcourt

Scénario : Matt Kindt, Chris O'Halloran, Matt SmithDessin : Matt Smith

Collection : Contrebande

Genres : Comics, Fantastique

Prix : 16.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Alors que vient de sortir le dernier volume de Mind MGMT, Matt Kindt nous entraîne dans cette nouvelle série, Folklords, dans une très adroite et passionnante relecture des codes post-fantasy. Il s’interroge sur le rapport entre le réel et l’imaginaire, entre l’auteur et ses personnages.

Ansel est fasciné par ces visions qui viennent troubler son sommeil. Ces engins qui volent, qui avancent sans chevaux, ces objets étranges et futuristes. Il sent bien qu’il n’est pas à sa place dans ce monde de Fantasy dans lequel il vit, avec ces trolls, et tous ces codes redondants. Lorsque vient le jour où il doit choisir une quête, il décide de braver les interdits et de partir à la recherche des mystérieux « Maîtres peuples » qui pourraient peut-être l’aider à y voir plus clair dans ces rêves qui le hantent.

Depuis quelque temps, on a pu voir pas mal de projets qui déstructurent les contes et légendes en décortiquant les codes qui les régissent. Le meilleur exemple reste encore Fables, l’excellente série de Bill Willingham. Malgré tout, sans pour autant s’écarter de cette voie, la proposition de Kindt se distingue légèrement. Il fait intervenir un écrivain créateur, par exemple, glissant une réflexion méta assez pertinente, il inverse le principe des contes en amenant un héros qui vit dans un univers fantastique à vouloir se réfugier dans le nôtre, moderne, mais « réaliste ».

Il écorne aussi les archétypes propres à ce type d'histoire, comme avec cette femme au visage grotesque qui rêve de se transformer en belle princesse et qui embrasse tous ceux qu'elle croise, ou encore cette relecture de l’histoire d’Hansel et Gretel.


C'est très imaginatif avec de l’humour et une bonne dose de rebondissements. On se laisse très vite porter par le charme de ce jeune héros très décidé et du monde qui l'entoure. Sans oublier ses liens avec l'étonnante Demure et les non-dits qui se glissent entre eux. Graphiquement, Matt Smith nous propose de très belles planches, très vivantes, avec un trait clair et agréable, sans pour autant trop en faire. Il installe de très intéressantes atmosphères qui font indéniablement partie de ce qui nous donne envie de plonger la tête la première dans cet excellent premier volume!

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants