ZOO

Il faut flinguer Ramirez - T1

Partagez et donnez votre avis

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

5 Critiques Presse

note de la critique

Jacques Ramirez est l’exemple parfait de l’intégration des personnes handicapées dans le milieu professionnel. Le fait d’être muet ne l’a pas empêché de devenir le meilleur technicien chez Robotop, le leader de l’aspiration des poussières. Ponctuel, efficace et aimable, son nom a même été avancé pour recevoir le titre d’employé de l’année (chut, ce n’est encore qu’une rumeur). Par contre, le cartel mexicain de la drogue l’a dans le collimateur et un contrat court sur sa tête. Entre exploitation et parodie, Il faut flinguer [...]

note de la critique

Il faut flinguer Ramirez, un polar en live et déjanté

Il sort d’où Monsieur Ramirez ? Il ne serait pas aux USA qu’on pourrait presque croire qu’il déboule du Splendide Monsieur Ramirez pour ceux qui connaissent la pièce, avec un nom pareil. En fait c’est le tueur vedette des gangs US les plus performants sauf qu’il a disparu, Ramirez après avoir fait une entourloupe gravissime à ses camarades de jeu. Mais, reconnu, sa vie ne tient plus qu’à un fil. En principe car c’est un dur le Ramirez. Un petit air de Kevin Spacey dans Usual Suspects, à la Tarantino dans Jackie Brown ou Pulp Fiction. Un hommage assumé au cinéma [...]

note de la critique

Jacques Ramirez est le meilleur réparateur d’aspirateur qu’ait connu Robotop. Employé modèle muet comme une tombe, il répare n’importe quel modèle les yeux bandés, jusqu’à ce que sa route croise celle d’un cartel mexicain… Serait-il le légendaire tueur à gage qui les a trahis ? En tout cas, la chasse à l’homme est ouverte dans ce premier tome explosif.

note de la critique

Loufoque et totalement déjanté, ce récit difficilement qualifiable et stockable dans une seule case bouscule les codes narratifs dans une explosion supra-sonique (Ramirez est muet) d’explosions de feu, de mots, de sourires. Dans une Amérique fin des années 90 un vendeur/réparateur d’aspirateur innovants incompris (les aspirateurs et Ramirez aussi d’ailleurs) cache très bien qu’il est, ou pas, un tueur sanguinaire et multi récidivistes efficace, recherché par une partie de la mafia mexicaine à Falcon City Arizona. Rajouter à cela un couple de jeune filles de [...]

note de la critique

Pour ses amis et collègues de travail, Jacques Ramirez est le spécialiste du service après-vente de la société Robotop, active dans le domaine des robots ménagers et des aspirateurs. Pour la mafia mexicaine, c’est un tueur légendaire.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (4)

note de la critique de jujube

bon il y a quelques choses qui ne marche pas dans cet album... encensé par les critiques et que j'ai acheté de fait... peut-être les dialogues, dont le sens de lecture est difficile... peut-être des invraisemblances de situation que je n'arrive pas à accepter... bref, pas l'un des fans de cette nouvelle série.

Posté le 23/07/2018 à 22h29

note de la critique de nicholas

Effectivement une bd à la Tarantino avec des situations sans queues ni têtes qu’une devraiant pas exister dans la réalité... ne devraient... GÉNIAL !

Posté le 13/06/2018 à 10h24

Très très grosse bande annonce !!

Posté le 12/06/2018 à 22h13

Ca sonne comme un bon film de Tarantino cette BD. Impatient de lire cela. En tout cas, les dessins ont du style, j'aime.

Posté le 08/06/2018 à 22h47