ZOO

La Dynastie Donald Duck - T13 : Intégrale 1962-1963 : La caverne d'Ali Baba et autres histoires (Janvier 2014)

couverture de l'album Intégrale 1962-1963 : La caverne d'Ali Baba et autres histoires

Série : La Dynastie Donald DuckTome : 13/24Éditeur : Glénat BD

Scénario : Carl BarksDessin : Carl Barks

Collection : Disney - Intégrale

Genres : Aventure, Humour

Public : À partir de 6 ans

Prix : 29.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

4.5

Dessin

5.0

Un oncle qui nage dans son or. Un canard en marinière. Trois petits débrouillards, membres des Castors Juniors. La famille Duck n’a pas fini de faire rire petits et grands surtout sous la plume de Carl Barks.

Les aventures du canard le plus riche de l’histoire et de son neveu souvent dindon de la farce n’ont pas pris une ride. La preuve avec ce treizième tome de La Dynastie Donald Duck, qui reprend des historiettes de 1962-1963 et a le même effet qu’un bon bol de chocolat chaud. Les petits en raffolent pour son goût sucré et les barres de rires cachées au fond. Les grands se resservent avec un sourire nostalgique et un pli rêveur au coin des yeux.

Au bon goût de reviens-y, cette anthologie ravit. Les petits rient des gaffes de Donald et des tours de Riri, Fifi et Loulou. Les grands se délectent des allusions à des mythes de toutes sortes et pas moins nombreux jeux de mots soulignés par la nouvelle traduction. La magie opère toujours dans cette série qu’on redécouvre sous un autre angle grâce à la préface et aux encarts précédant chaque histoire. Le seul, très léger, défaut de cette très belle édition, c’est les quelques coquilles qui se sont glissées dans les dialogues.

Pris par les moues expressives des canards et de leurs compères, on dévore les histoires fantastiques ou plus réalistes sans voir les pages défiler. Crédibles en toute situation malgré leurs pattes palmées, les canards font rêver et voyager. Les nouvelles couleurs offertes par cette édition sont énergiques sans jamais tomber dans le tout flashy.

Une superbe manière de prendre un bon bol de nostalgie ou de sourire : faites passer !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants