ZOO

La Dynastie Donald Duck - T14 : La Couronne des Mayas et autres histoires (Juin 2014)

couverture de l'album La Couronne des Mayas et autres histoires

Série : La Dynastie Donald DuckTome : 14/24Éditeur : Glénat BD

Scénario : Carl BarksDessin : Carl Barks

Collection : Disney - Intégrale

Genres : Aventure, Humour

Public : À partir de 6 ans

Prix : 29.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Donald revient dans une nouvelle intégrale aux couleurs de l’été. Publiées en 1963 et 1964, les aventures de Donald par Carl Barks reprises dans cette intégrale mettent en scène des petits travers de société tout en nous offrant la part d’insouciance si spécifique à l’univers de Disney. On plonge avec délectation dans cette anthologie lumineuse.

A la recherche d’un trésor maya, d’un commerce qui lui permettra de faire fortune ou d’un cadeau de Noël exceptionnel, Donald n’a pas fini de gaffer. Face à Miss Tic ou à sa propre bêtise, l’emplumé le moins doué de Donaldville a heureusement un atout de taille : ses trois neveux et leur manuel des Castors Juniors. Grâce à eux, le sou fétiche retourne systématiquement dans le coffre de Picsou et les plus obscurs maléfices sont contrés !

Et à chaque nouvelle histoire, le lecteur s’amuse des mésaventures de toute la tribu. Les situations variées se combinent facilement à la drôlerie ambiante. Sur la toile de fond tissée par les innombrables gaffes de Donald, se tiennent des sujets toujours percutants et actuels. Le sourire aux lèvres, on suit par exemple Donald à travers toute l’Europe au pas de charge pour un voyage organisé. Ou on rit d’une guerre de voisins et d’un énième coup des Rapetou.

A l’humour omniprésent, le trait ajoute la tendresse nécessaire. Les expressions des canards font fondre et les têtes éberluées des méchants pris la main dans le sac sont simplement parfaites. Rehaussées par une colorisation tout en finesse, le graphisme charme immédiatement.

D’historiettes en dossiers très complets, cet album réjouira d’abord les collectionneurs mais aussi tous ceux qui ont conservé leur âme d’enfant.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants