ZOO

Preacher - T6 (Janvier 2018)

couverture de l'album

Série : PreacherTome : 6/6Éditeur : Urban Comics

Scénario : Garth EnnisDessin : Steve Dillon

Genres : Comics, Fantastique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 28.00€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La quête du prêcheur Custer touche à sa fin, mais parviendra-t-il à retrouver l’amour de sa vie, se venger de son ancien meilleur ami et botter les fesses de Dieu tout puissant, le tout en un seul volume de conclusion ? Cette réédition du dernier tome de Preacher fait honneur à la cavalcade noire et religieusement non correcte des brillants Garth Ennis et Steve Dillon. Culte !

Jesse Custer a renoué avec son amour Tulip mais est hanté par de nombreuses questions à propos de Cassidy et sa trahison. Alors que tous convergent vers Alamo pour une conclusion en apothéose, Jesse parviendra-t-il à sortir de ce guêpier vivant et surtout apaisé ?

Garth Ennis conclut sa saga sexe, église et rock'n'roll sur les chapeaux de roue. Alors que Jesse Custer dépoussière le sombre passé du vampire Cassidy, Herr Starr dynamite ce qui reste du Graal et compte bien mener sa revanche d’homme meurtri jusqu’au bout. Ennis a réuni tous les ingrédients explosifs pour un feu d’artifice final à la sauce Deus ex machina.

Côté dessin, Steve Dillon accumule les blasphèmes graphiques, principalement incarnés par ses charmants personnages estropiés, Tête-de-fion et le malheureux Herr Starr. Celui-ci perd ses membres un peu plus à chaque chapitre, offrant au dessinateur de comics des planches d’une noirceur jouissive. Oscillant entre sordide et divin, Dillon fait feu de tout son talent pour cette conclusion culte de Preacher.

Amateurs de road movie, de western et de films de vampires, vous connaissez forcément Preacher et vous allez vous délecter de la conclusion irrévérencieuse de cette saga. Tout finira-t-il au plus mal pour les héros tourmentés de cette saga déjantée ? À découvrir sans hésiter.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants