ZOO

Elle s'appelait Tomoji (Janvier 2015)

couverture de l'album Elle s'appelait Tomoji

Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Jirô TaniguchiDessin : Jirô Taniguchi

Genres : Récit de vie, Seinen

Public : Tout public

Prix : 17.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Elle s’appelait Tomoji et est née en 1925 dans le Japon rural. Son histoire mise en cases par Jirô Taniguchi retrace un chemin de vie simple et laborieux mais éblouissant par les paysages et le courage qui le jalonnent.

Tomoji n’a pas commencé sa vie sous la meilleure étoile. Quelques années après la naissance de sa petite sœur, son père meurt et peu de temps après sa mère les abandonne, son frère aîné, sa petite sœur et elle, à sa grand-mère paternelle. Viennent alors de nombreuses années de labeur et de pauvreté pour cette petite famille dont la ténacité n’a d’égal que la bienveillance.

Elle s’appelait Tomoji raconte la première partie de la vie de Tomoji Uchida, qui érigea un temple bouddhiste avec son mari. Une fois n’est pas coutume, le personnage principal du récit de Jirô Taniguchi est une femme. Avec la narration contemplative qui le caractérise, ce mangaka pose la vie frugale de son héroïne tout en y distillant un soupçon de romanesque.

Il ouvre en effet son récit de l’enfance de Tomoji par une rencontre manquée entre elle et son futur mari. Pour éviter que son manga ne ressemble à un récit de vie sainte, Taniguchi efface quasiment toute mention à la construction du temple qui rendra Tomoji et son mari célèbres.

Ce choix permet au lecteur d’apprécier pleinement le tableau d’une campagne japonaise empreinte de traditions, aujourd’hui disparue. La ligne fine qui définit les paysages, les silhouettes et les regards compose habillement chaque case. L’humain est souvent petit face à la nature, encore plus éclatante lorsqu’elle bénéficie de pages en couleur.

Accompagné d’une interview bien menée en fin d’album, l’histoire de Tomoji est une belle leçon de vie mais aussi un superbe récit, à lire que l’on soit fan de Jirô Taniguchi ou néophyte.

Pour aller plus loin

Haut de page

Critiques Lecteurs

Meilleure critique positive
Par SuperDad
le 20/03/19 à 21h49

Jiro Taniguchi était / est un grand maître, qui n'a pas son pareil pour vous arracher des larmes ou des Lire la suite...

Meilleure critique négative
Par nicholas
le 24/04/18 à 11h41

Grand amateur de Jiro Taniguchi, c est l un de ses albums que j’ai le moins aprecié. Je ne suis pas Lire la suite...

Note moyenne : 3.3 pour 2 notes Lecteurs

Déjà lu cet album ?
Publiez votre critique.
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de SuperDad

Jiro Taniguchi était / est un grand maître, qui n'a pas son pareil pour vous arracher des larmes ou des sourires à chaque instant. Son amour pour les montagnes, les récits de vie et l'intimisme se retranscrit dans ce récit, inspiré de personnages rééls qui fonderont par la suite une branche dérivée du bouddhisme. Récit contemplatif, renforcé par le rythme de lecture.

Posté le 20/03/2019 à 21h49

note de la critique de nicholas

Grand amateur de Jiro Taniguchi, c est l un de ses albums que j’ai le moins aprecié. Je ne suis pas arrivé à tomber dans l’ambiance du Japon des années 20.

Posté le 24/04/2018 à 11h41