ZOO

Beaucoup de moutons pour un loup glouton

couverture de l'album Beaucoup de moutons pour un loup glouton

Éditeur : Nobi Nobi !

Scénario : Mayuko KishiraDessin : Mayuko Kishira

Collection : 1, 2, 3 Soleil

Genres : Humour

Public : De 3 à 5 ans

Prix : 10.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 1.5

Scénario

2.0

Dessin

1.5

Quand on compte les moutons, beaucoup de moutons, les yeux deviennent lourds... Le loup l’apprendra aux dépens de son estomac ! On le comprend malheureusement, car cet album trop répétitif et monotone s’avère un peu soporifique.

Le loup glouton se remplirait bien la panse de quelques tendres moutons. Haut perché sur la branche d’un arbre, armé de ses jumelles, le loup les observe se balader par dizaines dans le parc aux moutons. Il y en a partout, quel bonheur pour un loup ! Avant d’attaquer, il se met à les compter. Fausse bonne idée... Arrivé à cent, il pique du nez et quand il se réveille, ils sont tous rentrés. Tant pis pour son repas, ce sera pour une prochaine fois !

Destiné aux très jeunes lecteurs, cet album laisse un peu dubitatif. Quel enfant de trois ans réussirait à suivre sans bailler ni décrocher cette longue énumération de moutons ? On compte littéralement jusqu’à cent, sans qu’il ne se passe grand-chose d’autre. Plutôt barbant, pour les petits comme pour les grands.

Les illustrations sont bien trop simplistes pour insuffler un peu de vie et d’intérêt au récit. Résultat : on s’ennuie. Plus de détails amusants disséminés ça et là auraient pu dynamiser l’ensemble et accrocher l’intérêt du lecteur, mais là, ça ne prend pas.

La chute, bien que téléphonée, apporte tout de même une petite touche de malice. La gazette des moutons, en fin d’album, également. Mais là encore, le ton employé et les news présentées passeront sans doute au-dessus de la tranche d’âge concernée par cette lecture. On sourit en revanche franchement de la vraie fausse présentation, forcément enthousiaste, de l’album ! Joli clin d’œil, qui ne suffit malheureusement pas à convaincre.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants