ZOO

Terukan Boys (Janvier 2023)

couverture de l'album Terukan Boys

Éditeur : Doki-Doki

Scénario : Bamboo, Yû NakaharaDessin : BambooTraducteur : Arnaud Delage

Collection : Doki Doki. Seinen

Genres : Manga, Seinen

Prix : 7.50€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

Terukan boys : un air connu, une musique inédite

Note ZOO Manga 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.0

Trois copains de lycée se retrouvent après quelques années de séparation. Au programme ? Un braquage de 30 millions de Yens. Mais les choses ne sont pas ce qu’elles semblent être dans ce one shot entraînant.

Les années lycée, les relations entre élèves… Le manga adore explorer cet univers. Terukan Boys baigne en plein dedans. Mais ce manga l’aborde de manière tout à fait étonnante. Il y a bien le trio de mecs cools (les héros de cette histoire), le mauvais garçon et le gars timide qui se faisait harceler. Des éléments qui sont classiques en apparence.

Le braquage le plus cool de l'année

Yû Nakahara s’amuse à construire son récit pour surprendre son lecteur. Il présente les personnages plus âgés, pose quelques interactions avant de nous les montrer en plein braquage. En alternant flashbacks, action et explications, l’auteur entraîne complètement le lecteur avec lui. Ce dernier se prend vite d’affection pour les différents protagonistes. L’intrigue est simple, mais construite avec intelligence pour ne pas dévoiler tout son contenu.

Terukan Boys

© TERUKAN BOYS © 2021 Yu NAKAHARA / SHOGAKUKAN

Et donc, sans spoiler les événements, disons simplement que Terukan Boys est un « manga feel good ». Une aventure en one shot qui raconte une tranche de vie inspirée de celle de jeunes adultes qui doivent composer avec ce qu’a été leur enfance pour espérer avancer.

Un bon esprit associé à un dessin qui s’inspire grandement de celui de Naoki Urasawa, fait de Terukan Boys une lecture plaisante pour se souhaiter une année 2023 pleine de réussites et de bonnes ondes !

Article publié dans ZOO Manga N°6 Janvier-Février 2023

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants