ZOO

Cocon

couverture de l'album Cocon

Éditeur : IMHO

Auteur : Traducteur : Malou Micolod

Collection : BD

Genres : Josei, Manga

Prix : 14.00€

  • ZOO
    note Zoo4.0

    Scénario

    4.0

    Dessin

    4.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis du manga Cocon

Cocon dépeint la lutte pour la survie d'un groupe directement inspiré de l'escadron Himeyuri composé de jeunes filles enrôlées comme infirmières à Okinawa pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces jeunes filles voient leur quotidien d'écolières, déjà chamboulé par la guerre, complètement anéanti lorsque leur travail en tant qu'infirmières commence. L'histoire est centrée sur le personnage de San, entre l'horreur de son quotidien et l'apaisement que lui procurent ses souvenirs des jours de paix relative. Cocon fait partie de ses oeuvres qui ne cherchent pas à décrire la Seconde Guerre Mondiale mais le ressenti de ceux qui l'ont vécu. La douceur du trait et des aquarelles de Machiko Kyô ne font que révéler davantage l'horreur de la guerre avec une terrible authenticité.


Pénétrer au cœur du cocon de la mémoire japonaise

Le dessin simple porte et cache une histoire profonde et douloureuse tirée de la Seconde Guerre mondiale.

À Okinawa, pendant la guerre, un groupe de jeunes filles est mobilisé pour servir dans un hôpital de fortune alors que les Américains approchent de l’île. Elles qui rêvaient de retourner à l’école doivent faire face à l’horreur des blessures de guerre.

Une dessinatrice sommaire

Donc oui, disons-le immédiatement : le dessin de Machiko Kyô est TRÈS simple. Il est enfantin, simpliste et ne s’embarrasse pas de détails, dans les personnages comme dans les décors. Vous ne lirez pas Cocon pour en prendre plein les yeux. C’est votre âme qui va être nourrie. Machiko Myô s’est mise dans la peau de ces jeunes filles. Inspirée par des événements réels, elle offre un point de vue immersif dans le quotidien de ces enfants confrontées aux violences des combats et à la folie des hommes. Blessures rongées par les vers, bombardements aveugles, suicides collectifs, rien n’est épargné.

Cocon

© 2010 MACHIKO KYO

Un dessin au service de l'histoire

Et c’est là que la simplicité de son trait devient indispensable. Traités de manières réalistes, ces éléments auraient été insupportables. Mais en montrant le moins d’éléments possible, le moins de détails, Myô nous tient à distance de l’horreur. Et pourtant, elle se montre d’une froide lucidité sur ces moments de l’Histoire de son pays. Cocon est une œuvre indispensable pour le travail de mémoire d’une Nation entière et pour amener les adversaires d’avant, à mieux comprendre l’Histoire des auteurs et autrices qu’ils affectionnent tant aujourd’hui.

Article publié dans ZOO Manga N°12 Janvier-Février 2024

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants