ZOO

Bone Shop Honetsugi - T2 : Honetsugi, marchand d'os T.2

couverture de l'album Honetsugi, marchand d'os T.2

Série : Bone Shop HonetsugiTome : 2/2Éditeur : Komikku éditions

Scénario : KomikkuDessin : KomikkuAuteur : Traducteur : Masaya Morita

Adaptateur : Studio Charon

Genres : Manga, Seinen

Prix : 7.99€

  • ZOO
    note Zoo5.0

    Scénario

    5.0

    Dessin

    5.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

La critique ZOO sur l'album Honetsugi, marchand d'os T.2

Il existe une étrange boutique qui échange des os contre d’autres. Car dans les ossements se trouvent les pouvoirs de ceux qui les possèdent : chanter comme une sirène, avoir la force de ses ancêtres, changer de vie, d’identité… Tout est possible. A condition d’être prêt à en payer le prix.

Dans Honetsugi – Marchand d’os, vous suivez le quotidien assez particulier d’une boutique tout aussi étrange : celle d’un lieu où l’on fait commerce d’ossements. La narration débute doucement, en enchainant les courtes histoires, pour présenter les personnages et l’activité du marchant. On suit une cantatrice qui veut échanger sa voix contre celle d’une sirène pour retrouver la gloire, par exemple. Mais c’est surtout sur les conséquences de ses actes que l’on commence à percevoir le véritable sujet de cette courte série en deux volumes : les conséquences morales, physiques, historiques de ces échanges qui peuvent de prime abord paraître contre-nature. Jusqu’où est-on prêt à aller pour réaliser ses rêves ? Jusqu’à sacrifier son fils ? À donner son bras, son corps ? à assumer la vie d’un ou d’une autre pour pouvoir changer d’apparence ?

Honetsugi marchand d'os - Tome 1

Honetsugi marchand d'os - Tome 1
© Komikku, 2023

Le premier tome s’axe autour des activités de la boutique, brossant le portrait des clients, nous montrant des bribes de leurs histoires, des conséquences des changements opérés. En filigrane, on commence à envisager l’histoire du gérant et de son assistant, mais sans avoir vraiment de prises dessus. Mais les ultimes pages du premier tome nous entrainent sur une autre piste : l’histoire du gérant. C’est ainsi que le second tome s’oriente sur d’autres histoires, plus personnelles, plus axée sur le gérant et l’assistant et sur la boutique en particulier. Ce second volume met en avant des considérations morales, notamment sur le libre-arbitre, les traditions ou encore le lien avec les ainés et leurs croyances. Faut-il continuer à éprouver de la rancœur envers les héritiers ? Envers soi-même ?

Honetsugi – Marchand d’os possède un scénario à la fois profond et léger par moment, jouant sur les différentes histoires et ce qu’elles cachent. La relation entre Rei, la gérante, et Shô, l’assistant, est touchante et redonne son humanité à Rei qui s’oublie au profit de son activité par moment. Côté dessin, le trait souple permet de modeler les personnages, de donner vie aux différentes créatures, de jouer sur les spécificités physiques des uns et des autres. La mise en pages est dynamique, les contrastes mettent en avant aussi bien les personnages que les pouvoirs lorsque ceux-ci sont utilisés. Honetsugi – Marchand d’os est une découverte, en seulement deux volumes, qui se savoure !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants