ZOO

Crescent Moon, Dance with the Monster - T1 : Mary Shelley face à la Créature de Frankenstein... au Féminin !

couverture de l'album Mary Shelley face à la Créature de Frankenstein... au Féminin !

Série : Crescent Moon, Dance with the MonsterTome : 1/1Éditeur : Ki-oon

Dessin : Kazuhiro FujitaAuteur :

Genres : Fantastique, Manga, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 8.95€

  • ZOO
    note Zoo4.0

    Scénario

    4.0

    Dessin

    4.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis du manga Mary Shelley face à la Créature de Frankenstein... au Féminin !

Mary Shelley face à la créature de Frankenstein... au féminin ! Le Black Museum accueille une visiteuse de choix : Mary Shelley, autrice de l'acclamé Frankenstein ! Parmi les reliques de crimes célèbres rassemblées au coeur de ce lieu étrange, elle s'intéresse à une mystérieuse bottine rouge à talon retrouvée lors d'un bal royal en 1842, dont elle prétend connaître la propriétaire... A cette époque, Mary Shelley vit dans le besoin, malgré le succès critique de son roman. Veuve et mère, elle se démène pour payer l'éducation de son fils. Alors, quand son riche beau-père lui demande d'aller le voir, lui qui s'est pourtant toujours opposé à son mariage, elle accepte à contrecoeur, de peur de voir sa pension suspendue... Mais, une fois sur place, Mary comprend qu'il l'a attirée là pour une entrevue secrète avec un capitaine de l'armée anglaise. Un an plus tôt, celui-ci a affronté sept combattantes de talent qui ont décimé son bataillon avant de...

Lire le synopsis

Crescent Moon, le bel horreur de Fujita

Kazuhiro Fujita nous livre une nouvelle histoire entre fantaisie et horreur. Une histoire frissonnante qui reprend le roman bien connu de Mary Shelley et son terrible monstre de Frankenstein…

Le récit commence dans le musée de Scotland Yard. Mary Shelley s’y rend en quête d’une chaussure rouge. C’est dans le salon de thé de la conservatrice qu’elle se livre. Mary Shelley raconte comment elle a dû, bien malgré elle, éduquer un autre monstre que le sien pour sauver la reine Victoria. Voici l’histoire. Sans-le-sou, veuve et mère d’un étudiant, Mary Shelley est appelée par la garde royale dans la demeure de son méprisant beau-père. Une fois sur place, la voilà devant le fait accompli. Un fou a cru bon de recréer le monstre de Frankenstein. À la différence que le monstre n’a pas le corps d’un homme, mais celui d’une femme. Et pas n’importe laquelle. De son vivant, la créature était une tueuse que la garde royale soupçonnait, elle et son équipe de danseuses mortelles, de vouloir attenter à la vie de la reine. Retournées contre ses anciennes camarades, les capacités meurtrières de la femme ressuscitée pourraient bien être le dernier rempart de Sa Majesté. Mary Shelley se voit donc obligée d’éduquer la créature devenue docile. Pour le meilleur et pour le pire.

Crescent Moon, Dance with the Monster T.1

© Kazuhiro Fujita / Kodansha Ltd.

Mary Shelley, au-delà des pages

En s’emparant de l’histoire de Frankenstein, Kazuhiro Fujita imagine ce qui advient de son autrice. Le monstre s’est-il contenté d’exister entre les pages d’un livre ? Où s’est-il peu à peu mis à habiter l’esprit de sa créatrice ? Quelle est la nature de la fascination de Mary Shelley pour la mort ? Dans son style graphique dynamique, tenant l’exact équilibre entre comédie et horreur, Kazuhiro Fujita s’approprie une nouvelle facette de l’histoire. Mais il s’approprie aussi la réception de l’œuvre par le public. Et là, Kazuhiro Fujita plante le couteau dans la plaie béante du sexisme anglo-saxon au XVIIIe siècle.

Mary Shelley, dans la tourmente

Lorsque le nom de l’auteur de Frankenstein ou le prométhé moderne est révélé au grand public, c’est la stupeur. Comment ? Une femme a osé écrire, et non seulement écrire, mais écrire une telle fiction, une telle chimère mensongère ? Blasphème ! Telle est la réaction générale. On reproche à cette femme d’avoir, par son écrit, exorcisé le fait de ne point être un homme. Ainsi, par la narratrice de Crescent Moon autant que par le fond de son histoire, Kazuhiro Fujita écrit une œuvre hurlant le féminisme. Car Crescent Moon raconte comment une femme tente de recouvrer son humanité, comment une autre tente de faire reconnaître sa véritable valeur, comment d’autres se battent, puissantes, face à on ne sait quelle injustice. Crescent Moon, dance with the monster édité en 6 tomes au Japon, est avant tout leur histoire à Elles, les assassins du croissant de lune.

Article publié dans ZOO Manga N°12 Janvier-Février 2024

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants