ZOO

Dimension W - T2 (Avril 2014)

couverture de l'album

Série : Dimension WTome : 2/16Éditeur : Ki-oon

Scénario : Yuji IwaharaDessin : Yuji Iwahara

Genres : Manga, Polar / Thriller, Science-Fiction, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 7.90€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

Kyoma, récupérateur de coils qui ne jure que par l’énergie fossile, est obligé de faire équipe avec Mira, androïde de dernière génération qui déteste qu’on lui rappelle sa condition de robot. Ce duo de choc va faire face à un gentleman cambrioleur ainsi qu’à un groupe de chenapans. Ces deux aventures menées tambours battants posent de nouveaux mystères dans le monde où coils, explosions et mystères sont légion….

Entre deux combats et éclats de voix, le passé de Kyoma fait jour. Avec lui surgissent les zones d’ombres qui entourent la nouvelle énergie universelle. Les dangers de la dimension W et les ficelles d’un système d’éducation ultra-connecté nous dévoilent les écueils d’un monde régit par une technologie exacerbée. Mira, l’androïde adorable et candide, révèle aussi l’envers de ses circuits imprimés, que ce soit dans des scènes plus ou moins heureuses de son quotidien ou au cœur d’enquêtes mouvementées…

Le duo antagoniste traverse facilement ce deuxième tome en nous menant vers de nombreuses pistes pour les volumes à venir : que sont les coils numérotés et que recherche l’Arsène Lupin du dimanche ? L’allergie de Kyoma à l’énergie nouvelle a-t-elle une autre explication qu’un simple refus du progrès ? Tout en passant par quelques clichés que génère la personnalité kawaï de Mira face à l’ex-soldat brut de décoffrage qu’est Kyoma, ce deuxième volume donne tout de même envie d’en découvrir plus sur ce monde.

Sans le vouloir, on s’est attaché aux deux têtes de mule que sont les personnages principaux. Outre leur sens moral, leur bouilles tendres et leurs caractères tranchés nous donnent envie de les suivre dans leurs aventures. Quand  ils se reposent, ils sont adorables et quand ils sont en plein combat, ils sont exhaltants : Yûji Iwahara sait gérer ses  personnages et nous mettre l’eau à la bouche avec un avant goût de cette fameuse dimension W.

Une jolie série en devenir…

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants