ZOO

Frieren - T11

couverture de l'album

Série : FrierenTome : 11/11Éditeur : Ki-oon

Auteur : Traducteur : Géraldine Oudin

Adaptateur : Studio Charon

Collection : Shonen

Genres : Heroic fantasy, Manga, Shonen

Public : À partir de 12 ans

Prix : 7.95€

  • ZOO
    note Zoo5.0

    Scénario

    5.0

    Dessin

    5.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis du manga

Que deviennent les héros une fois le mal vaincu ?

Pour faire gagner du temps à Frieren, qui doit finir d'analyser les souvenirs de Macht, Denken se charge de retenir le démon, tandis que Fern et Stark affrontent une adversaire redoutable du nom de Solitär.

Hélas, à présent que la barrière magique qui entourait Weise n'est plus, le Diagoldze se répand sur toute la région, jusqu'à figer l'elfe et ses compagnons en les transformant à leur tour en or ! Tout espoir semble perdu... mais Frieren parvient à se libérer du maléfice ! Reste à savoir si elle sera de taille pour éliminer ses ennemis...

Contient les chapitres 98 à ...


La critique ZOO

Le combat contre Macht des Terres d’Or s’annonce plus complexe que prévu. Frieren et Denken se séparent pour mieux vaincre leur adversaire. Mais parviendront-ils à surmonter cette nouvelle épreuve ?

Frieren continue de nous enchanter, avec un volume hybride, entre scènes d’action et nouvel arc narratif. En effet, la construction de ce nouveau tome est en deux parties : la première sur l’affrontement avec Macht des Terres d’or et la démone qui l’accompagne ; la seconde, orientée vers la poursuite du chemin et le début d’une nouvelle aventure. Cette construction fait du volume un tome particulièrement dynamique : pas le temps pour le lecteur de se reposer sur ses lauriers que déjà une nouvelle aventure commence. Mais comme les précédentes, comme l’ensemble de la série, elle est profondément teintée de mélancolie.

Frieren T.11

Frieren T.11
© Kanehito Yamada, Tsukasa Abe - Ki-oon

C’est toujours cette approche bienveillante, douce-amère et questionnant l’humain et son rapport à ce qui l’entoure qui est présente dans Frieren. Les sentiments priment sur la victoire, les conséquences, les regrets et ce qu’on a perdu restent en toile de fond des différentes aventures. Ce nouvel arc narratif en suit le même chemin : les ultimes pages de ce volume sont à la fois joyeuses et déchirantes, nous mettant dans un état d’esprit ambiguë pour la suite. Mais c’est surtout cette écriture fine et délicate de l’humanité et des émotions qui fait de Frieren une grande série, si reconnaissable et étonnante dans le paysage actuel. Une réussite, encore, dont on a toujours hâte d’avoir la suite.


L'actualité autour de l'album

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants