ZOO

Graineliers - T1

couverture de l'album

Série : GraineliersTome : 1/1Éditeur : Ototo

Scénario : Rihito TakaraiDessin : Rihito Takarai

Genres : Heroic fantasy, Seinen

Public : Tout public

Prix : 7.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique Zoo

Note Zoo 2.5

Scénario

0.0

Dessin

0.0

Rihito Takarai, plutôt appréciée pour ses histoires romantiques entre garçons, abandonne son genre de prédilection le temps d’une aventure tragico-fantastique chez Ototo, Graineliers.

© 2014 Rihito Takarai / SQUARE ENIX

Dans un monde où les graines de milliers de plantes ont une importance cruciale, Abel et Lucas ont de graves ennuis. Si chaque pépin peut, selon certaines conditions, produire des effets étranges allant de la création spontanée d’une flamme à la transformation d’un humain en arbrisseau, leur culture est extrêmement encadrée.

Tout comportement contrevenant sera vite douloureusement réprimé. En espérant échapper à un possible châtiment, Abel et Lucas devront affronter tout l’organisme officiel de gestion des graines, les graineliers, tout en tâchant d’en savoir plus sur les conséquences des actions du père de Lucas.

Terreau fertile

Rihito Takarai a proposé par le passé des histoires dans lesquelles perçait une certaine finesse psychologique. Malencontreusement, ces récits étaient issus de comparses scénaristes. On peut rapidement percevoir les hésitations de l’auteur, ici seule aux manettes, qui multiplie les possibilités sans les développer. Elle décrit un univers intriguant, entremêlant nonchalamment magie végétale et science extrêmement pointue. Le lecteur est ainsi en présence d’un monde très réglementé mais aux limites très floues que ce volume d’ouverture ne prend pas le temps de décortiquer.

© 2014 Rihito Takarai / SQUARE ENIX

D’ailleurs, la tragédie initiale, première poussée d’un récit qui fonctionne par à-coups, n’est au final qu’un prétexte pour mettre en marche l’engrenage narratif. Nous voilà face à un univers potentiellement très riche mais pas encore véritablement habité. L’auteur devrait pouvoir y remédier assez facilement au fil des tomes, fort heureusement.

Article publié dans le magazine Zoo n°69 Janvier - Février 2019

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants