ZOO

Gunnm - Last Order - T18

couverture de l'album

Série : Gunnm - Last OrderTome : 18/19Éditeur : Glénat BD

Scénario : Yukito KishiroDessin : Yukito Kishiro

Collection : Seinen

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 6.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

4.0

Changement de lieu pour ce tome : sur la Terre, Fogia Four, l'amant de Gally, apprend tout juste sa mort alors que la guerre a pris fin depuis deux mois. Refusant d'y croire, il se lance à sa recherche. Cyborgs, combats et démembrements sont au menu du nouveau tome de ce manga de science-fiction.

Alors que Gally est chargée de faire dévier l'Onion Frame, prêt à s'écraser sur la Lune, ses souvenirs vont nous dévoiler ce qu'il s'est réellement passé sur Jupiter lorsque, durant le tournoi du ZOTT, sa conscience y a été propulsée.

De son côté, Fogia part à sa recherche. Il rencontrera en chemin des copies de sa fiancée, et surtout le médecin cybernéticien Ido, qui avait ramené Gally à la vie en tout début de série. Mais l'ombre du docteur Nova plane et va apporter son lot de malheurs...

Après un premier chapitre consacré à Gally, avec une révélation importante pour la suite, ce tome se focalise entièrement sur Fogia et le docteur Ido. Les tomes où l'auteur se détache ainsi de l'histoire principale pour suivre des personnages secondaires sont en général très intéressants et tout aussi travaillés que les autres. Ils apportent une coupure permettant de souffler après les enchaînements rapides de l'intrigue et ce tome ne fait pas exception. Cela permet également d'avoir un aperçu de l'histoire d'un autre point de vue.

Côté dessin, même si le style est classique, l'auteur excelle toujours à représenter les distorsions des corps : mutilations, prothèses mécaniques, le tout avec un souci du détail. Si l'histoire se déroule cette fois-ci sur Terre, les combats n'en sont pas moins impressionnants. Les explosions s'enchaînent et les scènes d'action vont à toute allure.

Ce tome est donc plutôt réussi et permet de relancer l'intrigue qui commençait un peu à s’essouffler.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants