ZOO

Horimiya - T1 (Janvier 2022)

couverture de l'album

Série : HorimiyaTome : 1/9Éditeur : Nobi Nobi !

Scénario : Hero, Daisuke Hagiwara

Genres : Humour, Manga, Shojo, Shonen

Public : À partir de 16 ans

Prix : 7.20€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

Dur dur d'être un lycéen pas comme les autres !

Note ZOO 3.0

Scénario

4.0

Dessin

3.0

On peut se chercher un destin, parcourir le monde et triompher des plus grands ennemis. On peut aussi vivre une vie d’adolescent, en éprouver les plus grandes difficultés et réussir à dépasser ses propres limites. L’avantage avec le manga, c’est que tout est possible. Avec les tomes 1 et 2 de Horimiya publiés en France chez Nobi-Nobi, on découvre bien vite que le poids des relations sociales entre jeunes est déjà un grand défi.

Reposons le contexte. À l’origine, Hori-san to Miyamura-kun est un web-manga créé par Hero. L’auteur n’a pas le niveau pour une publication professionnelle, mais comme nombre de créateurs de la génération blogs, il a pu s’exprimer et trouver un public. 

La série proposée ici par Square Enix est donc une refonte de 2011 supervisée par son créateur, mais confiée à un mangaka plus adapté, Daisuke Hagiwara. Série terminée en 16 volumes, elle a connu en 2021 une adaptation animée. 

Différents visages de l'inadaptation sociale

Hori est une lycéenne brillante, très apprêtée et l’objet de toutes les attentions de ses camarades. Mais ils ignorent tous et toutes qu’une fois à la maison, elle devient une femme d’intérieur très simple.

Miyamura est un « emo » discret et sans saveur. Il est dans la même classe que Hori, mais ils se sont peu parlé. Pourtant, quand il quitte le lycée, il affiche ses tatouages et ses piercings qu’il cache bien le reste du temps.



Extrait de Horimiya T.1 © HERO © Daisuke Hagiwara / SQUARE ENIX Nobi Nobi Edition


Quand ils découvrent le vrai visage l’un de l’autre, Hori et Miyamura se rapprochent, créant autour d’eux une dynamique inattendue.

Ce sont donc deux personnages inadaptés à leur environnement social qui sont mis en scène. Ils n’ont ni les mêmes enjeux ni les mêmes difficultés. Pourtant leur rencontre va leur permettre de s’épanouir. Jusque dans la romance ?

Une simplicité qui fait du bien

Il y a quelque chose qui sonne vrai dans les personnages de Hero. C’est la grande force de ces deux premiers tomes de Horimiya. Il donne à voir des adolescents mals dans leur peau qui ne sont pas à la place que la société attend d’eux. Même quand on est jolie et intelligente. 

En deux tomes, la situation évolue vraiment, des personnages secondaires se rattachent au duo sans jamais que cela ne sonne faux. En revanche, le scénariste donne envie de vivre son lycée avec ses personnages. Même quand on a passé depuis LONGTEMPS l’âge de s’y retrouver.

La simplicité, c’est aussi celle du dessin de Daisuke Hagiwara. Son trait est léger, fin. Il ne cherche pas à se donner des airs. Mais il sait autant jouer de l’humour que de la tendresse.Et c’était juste ce qu’il fallait pour sublimer cette histoire.

Un seul regret, finalement qu’il ait fallu attendre 2022 et 16 tomes pour qu’enfin, cette jolie histoire trouve son chemin vers les lecteurs français. Enfin !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants