ZOO

Le Livre des sorcières - T1 (Mars 2022)

couverture de l'album

Série : Le Livre des sorcièresTome : 1/3Éditeur : Glénat BD

Scénario : Ebishi MakiDessin : Ebishi MakiTraducteur : Djamel Rabahi

Collection : Seinen Manga

Genres : Historique, Manga, Seinen, Shojo

Public : À partir de 16 ans

Prix : 10.75€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

Mystères démoniaques

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Deux volumes le même mois, un début fulgurant pour le Livre des Sorcières d’Ebishi Maki qui s’interroge sur le lien entre la magie et la réalité, aux frontières de la foi !

Basée sur l’histoire de Jean Weier, un médecin qui s’est opposé à la chasse aux sorcières au xvie siècle, cette nouvelle série explore l’évolution de ce personnage très controversé, de son enfance à l’étrange enquête qu’il va mener en 1551, missionné par le Duc de Clèves. Il doit en effet élucider le mystère d’un prétendu loup-garou qui s’attaquerait aux habitants d’un petit village.

Très vite, Jean se rend compte que s’il est difficile de mettre la main sur la créature, d’en comprendre la nature, il est encore plus compliqué de calmer l’imaginaire plein de superstitions des villageois qui sont prêts à tuer un innocent au détriment de la vérité, pressés d’en finir avec ces diableries qui viennent menacer leur foi et leur sécurité !
Toutefois, cette première intrigue, aussi intéressante soit-elle, gagne en profondeur avec les allées et venues dans le passé qui l’accompagnent. On découvre ainsi le héros en jeune garçon intimidé par une fillette pleine d’imagination qui lui raconte qu’il serait poursuivi par une nymphe, personnification d’un monde mystique invisible et menaçant. Cette vision va le hanter pendant des années, jusqu’au moment où il devient le disciple de Henri-Corneille Agrippa de Nettesheim, un célèbre médecin qui a marqué les esprits par ses positions souvent contradictoires sur la magie.



Extrait de Le Livre des sorcières T.1 © 2020 MAKI Ebishi / Asahi Shimbun Publications Inc. Glénat Edition


Ces rencontres, ces enseignements, ses multiples confrontations à la réalité dans sa pratique de la médecine vont l’amener à chercher avant tout des raisons concrètes aux diverses manifestations démoniaques ou tout simplement ésotériques sur lesquelles il doit enquêter.

Le scénario décrit très bien les mentalités des hommes de l’époque qui croient fermement en la présence du Diable dans tout ce qu’ils ne comprennent pas, qui les effraie, comme les sorcières ou les attaques inopinées de loups sauvages, par exemple. Il en résulte, dans le récit, de violentes injustices qui poussent Jean dans les limites de son éthique.

De par ses souvenirs et le regard qu’il porte sur tout ce qu’il traverse, le jeune médecin apparaît comme un personnage sensible et émouvant, qui ne se laisse pourtant pas aveugler par ses sentiments, bien qu’il soit confronté à des évènements qui le dépassent.

Malgré le folklore habituel, Ebishi Maki ne force pas inutilement le sensationnalisme, ce qui entretient habilement l’ambiguïté de la série se focalisant bien plus sur une sorte d’étude des mœurs sous la Renaissance, dans le sillage de Jean et de son maître.

Une série à surveiller.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants