ZOO

Le Vieil homme et son chat - T4 : Le vieil homme et son chat boivent du petit lait (Juillet 2020)

couverture de l'album Le vieil homme et son chat boivent du petit lait

Série : Le Vieil homme et son chatTome : 4/4Éditeur : Casterman

Scénario : Nekomaki

Genres : Manga, Seinen

Prix : 15.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

La vie continue pour Daikichi, vieux Japonais qui vit sur l'île aux chats, aux côtés de son matou et de ses acolytes notoires. Plutôt bien, même, malgré la disparition de celle qui partageait leur vie. Mais l'épicerie ferme et le vieil homme veut faire les courses au supermarché éloigné pour tous les anciens. Un scénario attendrissant et un dessin poétique.

Bienvenue sur l'île aux chats. Dans ce Japon où le temps semble s'être arrêté, le vieux Daikichi vit bien entouré par son chat et sa bande de comparses. Mais l'épicerie ferme. Daikishi décide de faire les courses pour tous les anciens en se rendant dans un supermarché éloigné. Sa générosité lui rend la tâche fastidieuse. Pendant ce temps, un joli brin de fille embauche au café...

Il en va de certaines séries comme des vins : certaines se bonifient en vieillissant. Elles prennent du coffre, du volume, de la profondeur et permettent à leurs auteurs d'installer un scénario charpenté. Dans le neuvième art, section manga, Le vieil homme et son chat fait figure de grand millésime. Daikichi et ses matous n'ont pas fini de bercer notre imagination en nous faisant goûter leurs simples et délicieuses tranches de vie.

Que de poésie dans le dessin de Nekomaki. Bien malin qui pourrait démasquer ces deux dessinateurs qui peuplent le quotidien graphique nippon : en plus du manga, on les trouve dans la pub et sur les réseaux sociaux. Une chose est sûre : ils aiment les animaux, en particulier les chats. C'est sûrement leur secret pour si bien les dessiner et leur apporter cette touche d'humanité qui les rendent nécessaires, voire indispensables, à nombres d'entre nous.

Candeur, bienveillance et gentillesse définissent à merveille cette série. Mièvre ? Fleur bleue ? Sentimentaliste ? Non. Ne nous y trompons pas : le vieil homme et son chat sont juste des gens de papier qui gagnent, vraiment, à être connus.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants