ZOO
couverture de l'album

Série : Les carnets de l'apothicaireTome : 1/12Éditeur : Ki-oon

Scénario : Itsuki NanaoDessin : NekokurageAuteur adapté :

Genres : Manga, Seinen

Public : À partir de 12 ans

Prix : 7.90€

  • ZOO
    note Zoo4.5

    Scénario

    5.0

    Dessin

    4.5
  • Lecteurs
    note lecteurs3.9
    4 notes pour 0 critique

Le synopsis du manga

Intrigues et poisons au coeur du palais impérial ! A 17 ans, Mao Mao a une vie compliquée. Formée dès son jeune âge par un apothicaire du quartier des plaisirs, elle se retrouve enlevée et vendue comme servante dans le quartier des femmes du palais impérial ! Entouré de hauts murs, il est coupé du monde extérieur. Afin de survivre dans cette prison de luxe grouillant de complots et de basses manoeuvres, la jeune fille tente de cacher ses connaissances pour se fondre dans la masse. Mais, quand les morts suspectes de princes nouveau-nés mettent la cour en émoi, sa passion pour les poisons prend le dessus. Elle observe, enquête... et trouve la solution ! En voulant bien faire, la voilà repérée... Jinshi, haut fonctionnaire aussi beau que calculateur, devine son talent et la promeut goûteuse personnelle d'une des favorites de l'empereur. Au beau milieu de ce nid de serpents, le moindre faux pas peut lui être fatal ! Découvrez la face cachée du lieu le plus secret de...

Lire le synopsis

La critique ZOO

Dans Les carnets de l’apothicaire de Nekokurage et Itsuki Nanao, suivez Mao Mao dans des intrigues de palais complexes. Cette nouvelle série chez Ki-oon est une excellente surprise, avec un univers intrigant qui mêle avec brio connaissance des poisons et enquêtes pour sauver des vies.

Mao Mao, jeune apprentie auprès d’un apothicaire du quartier des plaisirs est enlevée et emmenée comme servante au palais impérial. Après de longs mois à dissimuler ses talents pour les potions pour survivre, elle réussit à trouver le remède au mal qui ronge la famille impériale et devient goûteuse personnelle de Gyokuyo, concubine de l’empereur.


Mao Mao, servante dans le quartier des femmes du palais impérial

Mao Mao, servante dans le quartier des femmes du palais impérial © Ki-oon

Les autrices nous offrent des personnages féminins forts, qui comptent sur leurs propres qualités pour s’en sortir. Le manga passe ainsi sans problème le test de Bechdel et offre un sous-texte féministe intéressant. Chacune des femmes présentées essaie de se sortir de sa condition et de contourner avec finesse les règles en vigueur pour garder son honneur et sa dignité. L’œuvre est passionnante par sa documentation sur le métier d’herboriste et dans son format de mystères à résoudre. Les autrices distillent aussi quelques petites touches d’humour, souvent très visuelles... une soupape de décompression dans les méandres des complots du palais impérial.

Intrigues et poisons au coeur du palais impérial

Intrigues et poisons au coeur du palais impérial © Ki-oon

Le graphisme ,réalisé par Nekokurage, permet de transcrire très fidèlement les effets des différentes plantes, qu’elles soient poisons, aphrodisiaques ou remèdes. Selon leur traitement graphique, les personnages sont tour à tour menaçants, aguicheurs ou dégagent une grande douceur. Les décors et les objets sont très finement réalisés, et donnent toute sa force au titre, en dévoilant les us et coutumes de cette Chine impériale revisitée.

Découvrez très vite cette pépite passionnante adaptée du light novel éponyme de Natsu Hyuuga, qui déclenchera peut-être une avalanche de vocations d’herboriste!


Les 2 actualités autour de l'album


La bande annonce sur l'album

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants