ZOO

Oneira - T2 (Septembre 2022)

couverture de l'album

Série : OneiraTome : 2/3Éditeur : Kana

Scénario : Meo federica Di, Federica Di Meo, Cab

Collection : Dark Kana

Genres : Manga, Seinen

Prix : 7.55€

Voir la bande-annonce
ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

Carpe noctem

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Arane Heos, tueuse de cauchemars, a juré de protéger la jeune Venus pourtant née dans des circonstances démoniaques. Alors que la chasseuse de démons lutte pour le Bien, des envoyés de l’Eglise la traquent : sa fille adoptive doit mourir… Le retour sanglant de l’ensorcelante épeire !

Arane Heos est la plus grande chasseuse de cauchemars, des créatures démoniaques qui prennent possession de leur rêveur humain. Alors même qu’elle délivre de pauvres innocents du Mal, l’Eglise envoie son armée d’inquisiteur, les Paladins, à sa recherche et à celle de sa fille Venus. La raison : Venus n’est pas tout à fait humaine. Arane a pourtant juré bien des années plus tôt de la protéger. Elle révèle à Venus la funeste histoire de sa mère biologique tandis que les Paladins se rapprochent. Aux ordres du sinistre cardinal Lemegeton, ils font route vers Heosias, prêts à en découdre…

Après un tome 1 très réussi, nous retrouvons Arane et Bastione, son page, pour la suite du flashback remontant à la naissance de Venus. Entre complot, meurtres et attaques de créatures maléfiques, ce tome 2 est plein d’actions. Cab nous en apprend davantage sur Venus mais aussi sur l’histoire d’Arane qui a perdu il y a bien longtemps son propre enfant. Le cardinal Lemegeton s’impose comme un némésis redoutable et le massacre de Bar Tolmay est de nouveau mentionné. Arane dissimule un passé bien sombre…

Oneira T.2

Oneira T.2
© Kana, 2022

La couverture de ce tome 2 est aussi belle que celle du premier (avec à nouveau des effets de brillance). Et il en est de même pour toutes les magnifiques illustrations de Federica Di Meo ! Les puissants jeux d’ombres et lumières renforcent l’ésotérisme du manga. Les représentations de la magie dans les scènes de combats participent beaucoup de leur richesse esthétique. Le design des cauchemars est gore à souhait : tout particulièrement celui des chérubins, angelots volants dénués d’yeux.

L’univers dark fantasy d’Oneira est diaboliquement envoûtant. On en redemande !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants