ZOO

Parapal - T5 (Février 2014)

couverture de l'album

Série : ParapalTome : 5/9Éditeur : Delcourt

Scénario : Takumi IshidaDessin : Takumi Ishida

Collection : Delcourt/Tonkam Shojo

Genres : Manga, Science-Fiction, Shojo

Public : À partir de 12 ans

Prix : 8.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.5

Dessin

3.5

A cause de son odorat hypersensible, Komaki se met à capter des fantômes. Cette histoire pourrait bien la rapprocher de Tsurumi, habitué à ce genre de désagrément. Ce manga où la sexualité des adolescents est exacerbée par des sens surdéveloppés amène une belle touche d'originalité et de science-fiction dans l'univers des shojo.

Les vacances de printemps se déroulent tranquillement pour Komaki, qui continue de fréquenter Shijo de façon très platonique. Mais lorsqu'elle commence à détecter des odeurs inconnues, Tsurumi la présente à sa grand-mère medium. Celle-ci va l'aider à se débarrasser de ces odeurs, traces de défunts qu'elle attire à son grand désarroi. Pendant ce temps Kurokawa, complètement paumée et jalouse de Komaki, complote pour organiser un viol collectif contre cette dernière...

L'accent fantastique de la série est approfondi dans ce tome avec l'introduction de fantômes, au sens traditionnel japonais : les esprits laissent des traces olfactives et auditives que seuls des sens surdéveloppés peuvent capter. Une occasion pour l'auteur de déporter pendant un temps l'histoire hors du cadre du lycée, mais aussi de développer l'histoire personnelle et particulière de Tsurumi, via le personnage haut en couleur de sa grand-mère. Le comportement de Kurokawa part en revanche un peu en cacahuète pour l'instant, ce qui perturbe la compréhension de ce personnage.

Le dessin est extrêmement classique pour un shojo. On retrouve beaucoup de fioritures, de grands yeux écarquillés, de coupes de cheveux bien plus travaillées que nécessaire, de cadrages mettant en avant certains mouvements délicats et de fleurs parsemées ça et là. Les motifs sont très variés et utilisés intelligemment afin de mettre en avant tel sentiment ou telle ambiance.

Sous des airs très classiques, Parapal se distingue des autres shojo par son originalité scénaristique. Cette série mérite vraiment de toucher un large public.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants