ZOO

Real Girl - T3 (Février 2019)

couverture de l'album

Série : Real GirlTome : 3/4Éditeur : Pika

Scénario : Mao NanamiDessin : Mao Nanami

Collection : Shojo

Genres : Manga, Sentimental, Shojo

Public : À partir de 12 ans

Prix : 6.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

C’est dans le besoin que l’on reconnaît ses vrais amis. Heureusement que Tsutsun est bien entouré dans le troisième volume de Real Girl. Les problèmes ont beau pleuvoir sur l’otaku, cela ne fait que souder sa bande et son couple avec Iroha. Avec brillante mise en scène, l’autrice Mao Nanami dépeint ces belles relations entre ados.

Pauvre Tsutsun… Les choses s’arrangeaient enfin entre lui et Iroha. C’était sans compter l’infernal Mitsuya qui accuse son camarade d’un kidnapping d’enfant. Rejeté et malmené en classe et à la maison, Tsutsun peut quand même compter sur le soutien de ses amis et sa chérie. Mais le garçon n’est pas au bout de ses peines. Un jour, il fait la connaissance d’Ayado, une otaku, comme lui ! Cette rencontre pourrait-elle mettre en danger sa relation avec Iroha ? Tant d’épreuves que le geek et la belle gosse du lycée affrontent ensemble.

Les deux tourtereaux renforcent ainsi leur couple, tandis que leur bande a l’air de s’agrandir. Il n’y a pas que l’amour au rendez-vous dans ce troisième volume de Real Girl. Il y a aussi l’amitié. L’amitié bienveillante, surprenante et capable de soutenir n’importe quelle âme en détresse. N’importe quel ado en rêverait, la talentueuse Mao Nanami l’a rendue réelle dans cet adorable shôjo.

La profondeur de ces liens est montrée autant par les scènes d’entraide que de flash-back. Même si Tsutsun reste fidèle à ses mangas et animés, les clins d’œil graphique se dispersent peu à peu pour mieux nous plonger dans les réflexions et sentiments du héros. Les dessins, tantôt drôles, tantôt tendres, contribuent également à la sensibilité de l’histoire.

Real Girl est de ces mangas qui nous réchauffent le cœur, qu’on ait 16 ou 60 ans. Ce troisième volet continue sur cette belle lancée.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants