ZOO
couverture de l'album

Série : Undead unluckTome : 1/15Éditeur : Kana

Scénario : Kana, Yoshifumi TozukaDessin : KanaTraducteur : Rodolphe Gicquel

Adaptateur : Eric Montésinos

Collection : Shonen Kana

Genres : Manga, Shonen

Prix : 6.85€

  • ZOO
    note Zoo5.0

    Scénario

    5.0

    Dessin

    5.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis du manga

Un immortel cherchant à mettre fin à ses jours rencontre la fille la plus mal- chanceuse au monde. Y a-t-il meilleur point de départ que ce pitch extravagant ? Déjanté, picaresque, avec des pouvoirs insoupçonnés pour des combats inventifs, bouillonnants, "Undead Unluck" va, pour leur grand plaisir, bousculer les lecteurs de shonen.


Par malchance, il veut mourrir

Immortel souriant n’ayant plus aucune convenance et jeune fille perdue au pouvoir létal s’entrechoquent dans ce shonen de la rentrée chez Kana.

Ils n’auraient à priori jamais dû se croiser, mais le pouvoir d’infliger une malchance inéluctable potentiellement funeste dont dispose Fûko agit comme un aimant sur Andy, un immortel suicidaire surpuissant au visage grimaçant. C’est sa seule piste pour atteindre enfin la paix du décès et il s’empressera de l’explorer. Qui sait, peut-être qu’avoir l’infortune improbable de se faire écraser par une météorite suffira cette fois à émietter définitivement son corps ? Que Fûko refuse de se laisser approcher par cet énergumène constamment mutilé et à moitié nu ne se révèlera pas surprenant. Les régénérations agressives transformées en attaques farfelues d’Andy lui seront pourtant bien utiles pour se protéger de l’organisation secrète qui veut mettre la main sur son don.

Mignons mignons

Undead Unluck démarre au quart de tour sans plus jamais s’arrêter. Le duo de protagoniste, en opposition aussi classique qu’efficace, fonctionne immédiatement. La teneur de leur pouvoir est précisément manipulée tout au long du récit. On y découvre des pouvoirs complexes qui prennent des directions inattendues, une dynamique amicale très entraînante et un mystère global bien plus touffu que prévu. Ce que la série perd en finesse, elle le gagne en énergie et en poigne, se permettant même un crescendo ultra-rapide qui, comme son personnage principal, se revitalise sans limite.

Article publié dans le Mag ZOO N°83 Septembre-Octobre 2021


L'actualité autour de l'album

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants