ZOO

Le zombie dévore la BD !

Comment cuisiner un zombie ?

Une chose pratique avec le zombie, c’est qu’il s’adapte un peu à toutes les cuissons ! On peut le déguster lent et idiot, plus intelligent ou bien même humoristique ! Des recettes vous dites ? C’est parti, prenez-en bonne note !

La spécialité du chef zombie : le survival !

En entrée : zombies lents et peu intelligents sur fond d’épidémie ou le survival. Vitesse de pointe du zombie : 0,5 km/h. Et si vous avez déjà goûté au très célèbre The Walking Dead, rien ne vous empêche de tester d’autres survivants !

Et il y a du choix à la carte ! Zombies vous propose de suivre le parcours de Sam, parti à la recherche de sa fille dans un monde infesté de zombies.Remains vous propose de survivre aux côté de Tom et Tori, dans un monde qui semblait pourtant être devenu le meilleur des mondes… Évidemment l’épidémie zombie ne sert souvent qu’à attirer l’attention sur les relations humaines en conditions extrêmes où les véritables monstres ne sont pas souvent du côté des zombies...

Mais ce hors d’oeuvre peut aussi être préparé avec l’épice Dead Life pour tous ceux qui en avaient marre des invasions bateaux. Ici, pas de virus ou de mutation dénuée de sens mais un calice aux origines encore incertaines qui transforme peu à peu les gens en zombies…

Le mort-vivant a même charmé le Pays du Soleil levant ! Vous pouvez goûter le zombie sauce japonaise avec Highschool of the Dead ou bien encore The Arms Peddler. Le premier se déroule dans un lycée, le second dans un univers peuplé de créatures tout aussi dangereuses que les zombies… Un peu plus relevé, le fameux Hellsing raconte les aventures d’une société secrète combattant vampires, démons et morts-vivants… Sa saveur n’est pas sans rappeler FVZA, né chez les Americains.

Enfin un tout dernier choix, réservé aux adultes, et à lire avec beaucoup de précautions sous peine d’indigestion : Crossed. Les zombies y sont revenus à leurs instincts les plus primaires… Viols, mutilations et tortures ne sont qu’un échantillon du large éventail de loisirs de ces zombies là…

Un plat de résistance… très résistant !

Après le zombie lent et un peu bête, voici le zombie super-héros… Alors que Captain America, Thor ou encore Wolverine sont les personnes qu’on aimerait voir venir à notre secours, dans un univers parallèle, on préférera de loin se faire voler notre sac à main… Car les zombies, ce sont eux ! Et s’il est facile de se débarrasser d’un zombie bête et lent, il en est tout autrement avec un super-zombie issu de Marvel Zombies ! Ou de Blackest Night, dans lequel un super-vilain, lui-même revenu de la tombe, décide de réveiller les morts en costumes moulants…

Il arrive donc que les super-héros soient infectés et se transforment en zombies. Mais il arrive aussi qu’un homme ordinaire soit contaminé et se transforme en super-héros… C’est le cas de Simon William Garth, dans The Zombie. Infecté par le virus, il devient un zombie ou plutôt un gentil zombie au service du bien. Les méchants zombies n’ont plus qu’à se tenir à carreau !

La cerise sur le gâteau : la tarte au zombie...

Voici donc la note sucrée du zombie : l’humour. On le rencontre dans les films comme Shaun of the dead, Bienvenue à Zombieland ou encore Evil Dead pour tourner en dérision ce monstre effrayant mais aussi vif qu’un escargot. Et dans la BD aussi, le zombie peut être drôle ! La preuve avec Zombillenium, un parc d’attraction où les zombies se donnent en spectacle au premier sens du terme et projettent de faire grève pour conserver leur show ! Et si vous n'aimez pas les grand huit, vous pouvez faire un tour du côté du cimetière vide de Spoogue, envahi par les morts vivants. Ou bien allez lire Retour écrémé et sa cohabitation cocasse entre zombies et humains.

Pour finir, voici le digestif ! Le zombie hors compétition, celui de Zorn et Dirna. Cette BD s’intéresse non pas au potentiel monstrueux du sujet mais aux problèmes posés par l’état même de zombie. Dans un monde où la mort n’existe plus, chacun vieillit et se décompose pour l’éternité… Ces zombies un peu à part ne sont pas des monstres revenus à la vie mais bien des non-morts, dont la vie se prolonge infiniment. Bref, ce sont des zombies qui n’ont qu’une hâte : mourir !

Et voilà ! Un repas bien rempli avec des zombies aux goûts très variés ! Bien entendu ceci n’est qu’un échantillon de ce que peut vous offrir le mort-vivant, mais vous voilà fin prêt à prolonger Halloween jusqu’au bout de la nuit !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants