ZOO

45 ans de Comic Con

La première Comic Con parisienne se profile déjà à l’horizon. Plus que quelques heures avant la version française du plus grand festival en lien avec la BD au monde ! Mais alors que vous comptez les minutes jusqu’à l'ouverture, une question se pose : c’est quoi la Comic Con, en fait ?

Dans l’ombre de la SF…

Premier logo de la Comic Con (1970)

Premier logo de la Comic Con (1970)

Si aujourd’hui, la Comic Con peut se targuer de réunir plus de 130 000 personnes entre les séances de dédicaces, les concours de cosplay et les dernières annonces concernant la couleur du short de Bucky Barnes dans Captain America 12, ça n’a évidemment pas toujours été le cas. Au contraire...

En 1970, quatre fans de comics (dont un dessinateur, un vendeur de comics et un éditeur) décident de monter une convention pour les fans de comics. Et vu qu’ils habitent San Diego, elle se fera là ! Et ainsi eu lieu la première Comic Con du 1er au 3 août 1970. Seules 300 personnes firent le déplacement. Mais les organisateurs leur avaient réservé un événement de qualité, avec rien de moins que Jack Kirby, et Ray Bradbury en têtes d’affiche !

En 1974 est organisé le premier concours de cosplay, devant 2 000 personnes. Et deux ans plus tard, plus de 3 000 personnes sont présentes pour assister à la première annonce cinématographique de l’événement, un film de SF, accueilli tièdement par la foule : Star Wars. Comics, science-fiction, costumes : la recette de la convention est au point. Ou presque…

Les Oscars de la BD

En 1988, il est annoncé que les Kirby Awards, récompensant les meilleurs artistes et comics de l’année, ne seront pas attribués. Qu’à cela ne tienne ! Les organisateurs de la Comic Con décident de créer leurs propres prix, les Eisner Awards, nommés en l’honneur du scénariste et théoricien de la BD, Will Eisner, invité à prendre part au jury. Il y siégera jusqu’à sa mort en 2005.

Les gagnants des Eisners Awards 2015

Les gagnants des Eisners Awards 2015
© Tony Amat (SDCC 2015)


Récompensant presque tous les aspects de la production de comics, avec plus de 20 catégories allant du meilleur album au meilleur lettrage, les Eisner Awards sont de surcroît remis au cours du plus important événement sur le sujet. Rapidement, ils acquièrent une valeur symbolique majeure, l’équivalent des Oscars de la BD, et la cérémonie de remise est alors l’un des événements les plus courus de la Comic Con.

Merci Hollywood !

Pourtant, en 2000, trente ans après sa création, l’évènement n'attirait alors « que » 40 000 personnes… Contre 123 000, 6 ans plus tard, en 2006 ! Que s’est-il passé ? X-Men. Le film de Bryan Singer, sorti en 2000 fait un carton phénoménal au box-office. Carton qui allait développer le goût immodéré des studios hollywoodiens pour les films de super-héros. Et où donc trouve-t-on les fans de super-héros ? Tous les ans au San Diego Comic Con !

Le festival devient alors, en quelques années seulement, un rendez-vous incontournable pour la pop culture de manière générale. L’effet d’annonce est énorme : tous les studios qui possèdent un budget et les droits sur une licence de super-héros viennent y dévoiler leurs premières images, une partie du casting, une bande-annonce, etc. Les annonces se transforment en véritables show, au cœur notamment de la stratégie marketing entourant les films de l’univers Marvel à partir du premier Iron Man, sorti en 2007.


Aujourd’hui, ce ne sont donc plus seulement les scénaristes et les dessinateurs que le public vient acclamer. Le passage à la Comic Con est désormais presque obligatoire pour tout casting de film ou de série adaptée de près ou de loin d’un comics. Et avec l’engouement hallucinant pour les adaptations ces temps-ci, les gros lecteurs de comics ne sont plus les seuls à bien vouloir se déplacer pour voir Tom Hiddleton jouer Loki sur scène. Aujourd’hui tout le monde veut voir Loki sur scène ! Et attirer tout ce monde sera le premier défi de la Comic Con de Paris !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants