ZOO

Le film Yesterday a un air de déjà-vu…

Yesterday, film sur le point de sortir, ressemble beaucoup à une bande dessinée du même nom parue il y a huit ans.

Couverture de l'album

Couverture de l'album

Les similitudes entre le film au cinéma le 3 juillet 2019 et la BD de 2011, notées par Lewis Trondheim sur son compte Twitter il y a quelques jours, sont troublantes. Outre le titre, le personnage qui sort de nulle part et devient célèbre instantanément grâce à sa connaissance du catalogue des Beatles que personne n’a jamais entendu est un parallèle scénaristique assez spécifique. On le retrouve d’ailleurs aussi dans un manga assez populaire outre-Atlantique mais jamais traduit en France, Boku no Beatles, qui possède le même principe de voyage temporel que la BD, emportant en 1961 deux membres d’un groupe de reprises des quatre garçons dans le vent.

Le film Yesterday abandonne, lui, l’idée du voyage temporel, proposant à la place une réalité alternative où personne n’a entendu parler des Beatles, mais où le reste de l’histoire de la musique a avancé sans encombres jusqu’à Ed Sheeran. Un accident de la route transporte le personnage principal, Jack Malik, dans cet univers parallèle où comme est le seul à les connaître, il s’approprie les chansons des quatre musiciens de Liverpool. Les thèmes liés à la célébrité, notamment le syndrome de l’imposteur, sont traités différemment par rapport à la bande dessinée de David Blot et Jérémie Royer, mais son synopsis a été suffisamment ressemblant pour que le scénariste partage gratuitement son œuvre sur un lien à partir de Twitter. Il était prévu que Yesterday ait un deuxième tome, qui n’a jamais vu le jour à cause de la faillite de l’éditeur peu de temps après la sortie du premier.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants