ZOO

Serait-ce la période idéale pour un dessin animé?

La fumée du chocolat chaud encore bouillant qui s’échappe de votre tasse, les petits biscuits à tremper et votre plaid qui vous réchauffe… Devant cette situation idyllique (oui, on peut la qualifier ainsi), il manque un élément primordial: l’objet qui va vous captiver pendant les prochaines heures! Et si nous partions sur un film d'animation? 
Zoo a enquêté et vous propose plusieurs envolées poétiques, sans aller vers la facilité en choisissant des Disney et des Ghibli, pour vous accompagner pendant cette période de fêtes! 


La passion Van Gogh, 2017 



Il s’agit du premier long-métrage peint à la main. Le film, qui a remporté plusieurs prix dont celui du public au Festival international du film d'Annecy 2017, est doté d’un format inédit. L’animation est réalisée à partir des toiles de Van Gogh. Elles sont copiées et modifiées afin de créer chaque image du film. Le projet est immense. Pour 1 seconde de film, il faut 12 peintures. 
Le scénario suit le fils d’un facteur qui doit délivrer la dernière lettre de Van Gogh, qui vient de décéder, à son frère Théo. Le fils du facteur est plongé dans une aventure à travers la France et virevolte au milieu de personnages créés à partir d’une base de peinture à l’huile et qui sont, pour la plupart, des personnages venant des peintures de Van Gogh.
Un chef d’oeuvre hypnotisant, mené par la voix de Pierre Niney en version française. 



J’ai perdu mon corps, 2019


Le film de Jérémy Clapin suit le parcours d’une main coupée qui décide de retrouver son corps. Le spectateur suit les aventures de cette main et de son propriétaire. Le film, d’une grande poésie, conte ces histoires parallèles sous la forme de flash backs. Entre histoire d’amour, décors parisiens et plongées au coeur de l’intime, le film aux deux Césars ne vous laissera pas de marbre.  


Avril et le monde truqué, 2015



Mené par les voix de Marion Cotillard et Jean Rochefort, ce film dépeint une véritable uchronie. Dans un Paris de 1941 gouverné par Napoléon V, les scientifiques ont été éradiqué de la terre et par conséquent, leurs inventions telles que l’électricité, l’aviation, la télévision ne peuvent exister. C’est alors qu’une jeune fille au nom d’Avril décide de se lancer à la recherche de ces savants disparus car ses parents en font partie.
L’univers graphique est signé des mains de maître Jacques Tardi. Si vous aimez Adèle Blanc-Sec, vous adorerez ce film animé qui se voit être un hommage à toute l’oeuvre du dessinateur.
Ce projet rétrofuturiste captivera petits et grands. 

 

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants