ZOO

Des planches de F’murr cédées à l’État

Des œuvres originales de F’murr, disparu en 2008, vont rejoindre les collections nationales dans le cadre d’une dation à l’État.


Pour la première fois de l’histoire du neuvième art, des planches de bande dessinée vont être cédées en dation à l’État français. Ce vendredi 30 juillet, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, et Olivier Dussopt, ministre délégué, chargé des comptes publics, ont annoncé l’entrée dans les collections nationales d’un ensemble de 238 planches originales, dessins et manuscrits de Richard Peyzaret, dit F’murrr. Cette initiative prend toute sa place dans l’année dédiée par le ministère de la Culture à la bande dessinée.


Des milliers d'œuvres originales découvertes


Cette dation consiste à donner à l'État une partie des œuvres en paiement de l’impôt. Lorsque F’murr meurt subitement le 10 avril 2018, il ne laisse pas d’héritier et n’a jamais été marié. Sa succession est donc assurée par ses deux sœurs de 79 et 80 ans. Appliquant la Loi Malraux du 31 décembre 1968, les héritières de F’murr ont décidé de faire une dation pour payer leurs droits de succession. Elles ont découvert en fouillant son appartement parisien plus d’un millier de planches, de couvertures d’albums, d’illustrations ou encore de croquis préparatoires.

Le troupeau de moutons le plus fou de l'histoire a été dessiné par F'murr

Le troupeau de moutons le plus fou de l'histoire a été dessiné par F'murr
© Dargaud

Les œuvres acceptées en dation couvrent, à travers 238 lots, quarante-cinq années de création. La quasi-totalité des œuvres publiées par F’murrr y est représentée. Affecté à la Bibliothèque nationale de France, cet ensemble sera déposé à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image d’Angoulême et au Musée Tomi Ungerer - Centre international de l’illustration (musée de la Ville de Strasbourg).

F'murr ou le génie des alpages


Né le 31 mars 1946 à Paris, diplômé de l’École supérieure des arts appliqués Duperré, Richard Peyzaret publie en 1971 sa première bande dessinée, les Contes à rebours, dans Pilote, dont le rédacteur en chef est alors René Goscinny. En 1973, F’murrr commence dans le même journal sa série la plus célèbre, Le Génie des alpages. Plusieurs récompenses viendront distinguer l’œuvre de cet auteur: en 1975, le prix Saint-Michel, décerné en Belgique, le couronne comme meilleur dessinateur étranger ; en 1978, le troisième album, Barre-toi de mon herbe, est distingué au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême en tant que meilleure œuvre comique française.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants