ZOO

Premier lauréat du Elvis d'or : Cool Parano - un testament du graffiti

Le 26 mars 2022 sort en libraire Cool Parano – un testament du graffiti de Benoît Carbonnel, aux éditions Même pas mal. Une sortie remarquée puisque l'album remporte le tout premier Elvis d’or, prix de la meilleure BD rock, créé cette année.

Le samedi 19 mars 2022, lors du festival d’Angoulême, s’est tenue la première édition du prix Elvis d’or de la meilleur BD rock. Sur une idée de son président Philippe Manœuvre ("et parce que le rock n’est pas mort !"), le prix récompense un album d’essence rock publié entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021.

Le trophée du Elvis d'or 2022

Le trophée du Elvis d'or 2022
© DR

Le jury de cette première édition est composé de Nine Antico (autrice de bande dessinée), Vuillemin (dessinateur), Laetitia Coryn (autrice), Liberatore (auteur), François Julien (chef du service culture de VSD) et Loraine Adam (journaliste à Rolling Stone). Sans oublier, le président : Philippe Manœuvre (entre autres, rédacteur en chef du magazine Rock & Folk pendant vingt-quatre ans) !

Le jury du prix Elvis d'or 2022

Le jury du prix Elvis d'or 2022
© DR, 2022

Les albums en lice étaient :

Underground d’Arnaud Le Gouëfflec et Nicolas Moog (éditions Glénat)

Une histoire du Velvet Underground de Prosperi Buri (éditions Dargaud)

Les Amants d’Hérouville : une histoire vraie de Yann Le Quellec et Romain Ronzeau (éditions Delcourt)

Retour à Liverpool d’Hervé Bourhis et Julien Solé (éditions Futuropolis)

Cool parano : un testament du graffiti de Benoit Carbonnel (éditions Même pas mal)

A Pink Story de Kate Charlesworth (éditions Casterman)

Et, comme vous le savez déjà, c’est Cool Parano de Benoit Carbonnel qui a remporté le premier prix !

Cool parano - un testament du graffiti

Cool parano - un testament du graffiti
© Même pas mal, 2022

L'album est une plongée dans le quotidien d'un adepte du graffiti, Coin Coin, entre ses transes créatrices et son angoisse de se faire pincer par la police dans les couloirs du métro. Mais aussi une véritable encyclopédie sur la "sous-culture" du graffiti toujours méprisée. Benoit Carbonnel propose avec ce roman graphique un témoignage fiévreux à l'usage des amateurs comme des néophytes. A découvrir !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants