ZOO

Oubliez Poudlard et rejoignez l'Atelier amiénois des sorciers

Passez le voile. Pénétrez dans un autre monde fait de magie, de sorciers et d’émerveillement. Vous n’êtes plus à Amiens, vous êtes dans le monde de «L’Atelier des sorciers» de Kamome Shirahama. Cette exposition illustre à elle seule les ambitions grandissantes des Rendez-vous de la BD d’Amiens.

[NDLR : L'exposition est reportée]

Le manga L’Atelier des sorciers, ce sont 9 tomes et deux artbooks publiés à ce jour par les éditions Pika. Ce sont des lecteurs marqués par l’incroyable performance graphique de son autrice, Kamome Shirahama. Son trait, d’une grande technicité, peut facilement réconcilier les lecteurs les plus rétifs avec le manga, comme Jiro Taniguchi en son temps. Et le lien n’est pas hasardeux.

Taniguchi en parrain du manga à Amiens

« Le manga et Amiens, ça date de 2007 et de l’exposition Taniguchi pour laquelle le mangaka avait même réalisé une de ses rares affiches pour un festival en Europe. »
Pascal Mériaux, directeur du festival, incarne cette ambition affirmée du festival, d’exister sur la scène BD mondiale. Mais pas seulement. « Cela fait un moment maintenant que l’équipe d’organisation du festival est consciente de l’intérêt du manga en France. Nous avons des membres dont c’est même la seule lecture au rayon 9e Art.»

Après l’exposition Taniguchi, c’est pour l’édition 2021, très marquée par le COVID, que le manga est revenu au programme. Comme L’Atelier des sorciers, Blue Giant fait partie de ces titres grand public de qualité. L’exposition consacrée à son auteur, Shinichi Ishizuka, a rencontré un franc succès.

L'Atelier des sorciers

L'Atelier des sorciers
© Pika, 2022

« Nous accueillons beaucoup de familles, beaucoup de scolaires. C’est un public qui a envie de voir du manga dans un festival. Et d’ailleurs, nous avons même eu de premiers achats grâce à cette exposition.»

Une cathédrale pour fédérer les amateurs d'art internationaux

2021, ce n’était pas juste l’année de l’exposition Blue Giant. C’était aussi l’année
de la participation de Kamome Shirahama à une exposition consacrée aux 800 ans de la cathédrale d’Amiens. Contactée, l’autrice s’est montrée très intéressée et son travail trône fièrement parmi les visuels du festival. « C’était un galop d’essai, reconnait Pascal Mériaux. Nous avons voulu voir comment il était possible de travailler avec elle. Notre libraire, Bulles en Stock, avait de très bons contacts avec Pika qui allait jouer les intermédiaires. » L’enjeu, c’était de voir si Amiens pouvait passer les processus de validation drastique dont sont coutumiers les éditeurs et auteurs japonais. Et la collaboration fonctionna. Pascal Mériaux se senti autorisé à aller plus loin.

C’est donc une exposition pleine et entière qui est programmée pour l’édition 2022. Avec, en point d’orgue, la venue de l’artiste en France, à Amiens. « Le COVID a empêché ce dernier temps fort. De même, il n’a pas permis de faire transiter les originaux comme nous l’avions fait avec Shinichi Ishizuka. Mais oui, nous avons bien l’intention de faire venir des mangakas aux Rendez-vous de la BD à l’avenir. Vraiment, seule la pandémie a empêché cette venue. »

Une scénographie comme un portail

Les équipes du festival ont donc conçu un espace de 120 m², travaillé pour immerger le visiteur dans l’univers de la mangaka. « Il faudra passer des rideaux aux couleurs des décors de la série. À l’intérieur, un espace central permettra d’accéder aux différents livres de l’artiste en lecture libre. Tout autour, six espaces présenteront des reproductions de planches, crayonnées ou encrées, avec de belles illustrations tirées des couvertures ou des albums pour les encadrer. Comme à chaque fois, nous voulons donner à comprendre son œuvre et susciter la curiosité des visiteurs. »

L'Atelier des sorciers

L'Atelier des sorciers
© Pika, 2022

Une scénographie que Pascal Mériaux et les équipes amiénoises ont bien entendu travaillée avec toutes les validations du Japon. « L’exigence japonaise n’est pas un mythe. Mais nous sommes heureux d’avoir pu montrer notre professionnalisme. Travailler à l’international, avec de grands artistes de la BD mondiale, cela ne nous fait pas peur. »

Une ambition de plus en plus reconnue par les éditeurs de BD en France, qui seront très impliqués cette année dans les nouvelles journées de clôture du festival.

Cette ambition augure, pour cette année comme pour l’avenir, d’expositions qui allieront l’esprit d’ouverture et l’exigence de qualité dont l’association fait preuve depuis de nombreuses années sur le territoire picard.

L’exposition « Kamome Shirahama – L’atelier des sorciers » sera assurément un des temps forts de cette édition 2022 des Rendez-vous de la BD.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants