ZOO

#Expo : Ne manquez pas Freak Show, l'exposition d'Arthur de Pins à la Galerie Barbier à Paris

L’univers à la fois joyeux et horrifique d’Arthur de Pins dans Zombillénium (Dupuis) nous est présenté au travers d’une myriade de dessins originaux souvent inédits. Un événement, car l’œuvre de l’artiste est habituellement numérique.


L'exposition Arthur de Pins « Freak show » à la galerie Barbier à Paris a demandé cinq mois de préparatifs, nous a-t-on glissé à l'oreille. Il faut dire que le nombre d'originaux exposés est conséquent. L'univers est celui de la série à succès Zombillénium.

Arthur de Pins devant ses œuvres

Arthur de Pins devant ses œuvres © François Samson

Pas de planches originales, car Arthur De Pins dessine pour ses albums sur tablette. Mais des dessins de tous formats, en noir et blanc ou en couleur. Ces derniers, à l'aquarelle, sont particulièrement jolis. En sachant bien sûr que le mot « jolis » s'applique à des zombies, des loups garous, des vampires et autres êtres monstrueux.






Zombillénium T.1 : Gretchen (Grand format luxe) Zombillénium T.5 : Vendredi noir Zombillénium T.6 : Sabbath Grand Derby

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore, Zombillénium se déroule dans un parc d'attractions horrifique où les monstres qui font peur aux visiteurs jouent leur propre rôle, ce que ne savent pas les clients humains. Et le propos est surtout de parodier le monde de l'entreprise (en l'égratignant bien au passage) avec son DRH, ses grèves, ses actionnaires... car ce parc d'attraction est une entreprise (presque) comme les autres... Le propos est donc traité sur le mode humoristique, précision importante.

Ne manquez pas Freak Show, l'exposition d'Arthur de Pins à la Galerie Barbier à Paris

Gretcha au ciné avec son beau regard blasé

Le visiteur de l'exposition-vente qui dure jusqu'au 8 avril peut ainsi voir dans les dessins, dont beaucoup d'inédits réalisés en vue de cet événement, un large éventail de scènes qui parlent par elles-mêmes, des instantanés qui racontent chacun leur histoire muette. Le spectateur peut imaginer les tenants et les aboutissants, qu’il ait lu ou non les albums. Les thèmes des dessins sortent souvent du parc d’attraction et sont autant d’instantanés de vie en apparence ordinaire de personnages pas comme les autres : séance de maquillage, fête, manifestation, scène de rue, séance de cinéma... L’héroïne Gretchen et son beau regard blasé (inspiré par celui d’une amie de l’auteur) apparaît évidemment sur plusieurs dessins.

Ne manquez pas Freak Show, l'exposition d'Arthur de Pins à la Galerie Barbier à Paris

Vue plongeante

Au fond de l’exposition, un mur entier est consacré à une cinquantaine de portraits de personnages différents en petit format, encre et lavis. Et, amusant : un skate-board illustré par Arthur de Pins, représentant Gretchen, est proposé à la vente en quelques exemplaires. Enfin, pour les amateurs, il y a le catalogue de l’exposition.

À la question de savoir s’il va dessiner sa prochaine BD sur papier plutôt qu’en numérique, Arthur de Pins nous a répondu du tac-au-tac qu’il ne savait déjà pas s’il ferait une autre BD... Incitons-le à poursuivre dans cette voie, et sur papier, au vu du plaisir partagé par cette exposition.

Exposition à la Galerie Barbier au 10 rue Choron à Paris jusqu’au 8 avril 2023.

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants