ZOO

Entre Frivolités et bons sentiments

Tsukasa Hojo est l’un des mangakas de cœur de la génération du Club Dorothée. Alors pourquoi aller le lire quand on est un millenials, et surtout, que lire de lui ?

Si l’on devait résumer Tsukasa Hojo en quelques mots, on pourrait dire de lui qu’il est un adepte du mélange action, humour et bons sentiments. Un artiste qui ne se prend pas trop au sérieux, mais qui ose quand même explorer de temps en temps de petites voies parallèles.

Évidemment, on retient d’abord de lui sa toute première série, celle où il fût projeté dans le monde de la production hebdomadaire de mangas : Cat’s Eye. Un trio de sœurs voleuses d’art, sexy, qui ridiculisent des forces de polices incompétentes pour rassembler les œuvres d’art de leur père disparu. Tout est déjà là. Et c’est au fil de l’eau et des chapitres que l’auteur tentera d’apporter un peu de fond au milieu des cascades de ses héroïnes. L’histoire est terminée, mais Tsukasa Hojo ne cherchera jamais à réellement conclure ses intrigues. Celles et ceux qui veulent découvrir ces aventures légères et virevoltantes peuvent sauter sur Cat’s Eye Perfect Edition tome 1, sortie en ce mois de juillet chez Panini.

Histoires courtes, T1 - City Hunter Double Edge

Histoires courtes, T1 - City Hunter Double Edge © Tsukasa Hojo

L’autre grande saga c’est évidemment City Hunter. L’histoire du tueur à gage Ryo Saeba, très classe, mortel, l’arme à la main et qui se perd en érections involontaires dès qu’une jolie femme se pointe. On change de point de vue, l’homme passe du bouffon complet au grand ténébreux, mais Hojo ne peux s’empêcher de lui apporter une dimension ridicule. Puisque ces érections lui valent aussitôt un coup de massue de 100 tonnes de la part de sa partenaire. Tsukasa Hojo concluera rapidement City Hunter avant de lui donner une suite en deux saisons, Angel Heart.

Un auteur de manga culte, de la BD grand pulic fun et émouvante.

Et si on veut sortir des souvenirs de boomers ?

Pour lire des récits différents, il faut donc sortir des sentiers battus. Et s’intéresser à Family Compo. Un adolescent perd ses parents et est accueilli par sa tante qu’il connaît mal. Il découvre rapidement que son oncle est une femme et sa tante, un homme. C’est donc un manga sur la transidentité. Hojo traite le sujet avec une forme de légèreté, mais avec un certain respect pour les personnes qu’il met en scène. Les douze tomes de la série constituent une histoire complète à découvrir. Et puis enfin, ceux qui connaissent bien le mangaka peuvent profiter cet été, de la publication de deux recueils d’histoires courtes, chez Panini. Ils y trouveront notamment les tous premiers récits de l’auteur, et même le prototype de City Hunter.

Cat's Eye, Perfect Edition, T1

Cat's Eye, Perfect Edition, T1 © Tsukasa Hojo

Un auteur de manga culte, de la BD grand public fun et émouvante. Voilà de belles découvertes à faire à Japan Expo ou en librairie

Article publié dans ZOO Manga N°9 Juillet-Août 2023

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants