ZOO

La Cicatrice (Mars 2014)

couverture de l'album La Cicatrice

Éditeur : 6 Pieds Sous Terre

Scénario : Gilles RochierDessin : Gilles Rochier

Collection : Monotrème

Genres : Récit de vie

Public : À partir de 12 ans

Prix : 15.00€

ma collection
mes souhaits

Le résumé de l'album

Dans La cicatrice, Gilles Rochier se penche sur la vie d’un jeune couple de trentenaire, Denis et Sophie, partagé entre le travail, la rénovation d’un appartement et la vie familiale. Denis et Sophie vivent en région parisienne, travaillent dans de grandes entreprises : peu de temps pour communiquer, pas de nuage non plus. Un jour, Denis remarque une cicatrice sous son bras dont les causes lui échappent totalement. Accaparé par une vie professionnelle intense qu’il semble mener sereinement, c’est avec discrétion et obsession que Denis va tenter d’obtenir de la part de son entourage des indices et des bribes d’explications sur l’origine de cette cicatrice. C'est le début d’une introspection, d’un retour sur soi et son passé qui commence. Après le succès de son précédent ouvrage paru en 2011, TMLP (Prix révélation 2012 au Festival International de la bande dessinée d’Angoulême, Prix des Lycéens et apprentis Îles de France, Maison des écrivains 2012, Prix des Lycéens et apprentis Région PACA, Centre régional du livre, 2013), Gilles Rochier nous propose de nouveau une histoire dense et à fleur de peau, où le tragique point dans les interstices du quotidien.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de julietta

J'ai adoré cet album qui emmène dans les méandres de l'âme humaine. Une mystérieuse cicatrice qui apparait et c'est tout une vie qui est remise en question. Denis, à force de vouloir percer ce mystère, va se détacher de sa vie bien rangée et revenir sur son passé. Finalement c'est une critique sociale qui apparait et remet en question notre aliénation. Cet album m'a un peu fait pensé au film La Moustache, d'Emmanuel Carrère. Un homme décide de se raser la moustache pour voir la réaction de ses proches. Sauf que personne ne le remarque, ils affirment même qu'il ne l'a jamais porté. Commence alors une introspection et une remise en question du regard des autres. Un film très anxiogène toutefois plus proche de la folie que La Cicatrice. Une belle découverte pour cet album en tout cas, je vais me hater de lire les autres oeuvres de cet auteur !

Posté le 08/04/2014 à 10h25