ZOO

Belle-Île en père (Mars 2015)

couverture de l'album Belle-Île en père

Éditeur : Vents d'Ouest

Scénario : Patrick WeberDessin : Nicoby

Collection : Hors Collection

Genres : Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 18.50€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Comme Sarah Bernhardt en son temps, Vanessa Blue, icône de la téléréalité, vient se réfugier et réfléchir à sa vie sur Belle-Île. Elle découvre que l’île a joué un rôle primordial dans son histoire familiale… Deux récits en un, soutenus par le trait marin de Nicoby : une des premières fleurs graphiques de ce printemps.

Au XVIIIe, l’actrice Sarah Bernhardt est une des premières touristes à séjourner sur Belle-Île, écrin au large de la Bretagne. Plus proche de nous, Vanessa Blue, vedette Kleenex de la téléréalité propulsée dans un feuilleton télévisé à succès, trouve refuge sur cette île où s’est façonnée son histoire paternelle.

Voilà un double récit à multiples facettes très original. Bien menés par la plume de Patrick Weber, les renvois entre les deux histoires coulent comme l’eau de mer sur les falaises. La trajectoire contemporaine de Vanessa Blue, emblème d’une société de consommation où il est plus important de devenir célèbre pour ce qu’on est plutôt que pour ce qu’on fait, invite à réfléchir sur le succès, l’intime, la quête d’identité et le sens que chacun souhaite donner à sa vie.

Nicoby continue son tour des îles avec autant de puissance que le kornog, vent d’ouest qui balaie la Bretagne, bien connu des marins. Graphiquement, le trait est souple, les visages expressifs, les paysages invitent à la contemplation et au rêve. Le dessin a de l’épaisseur, la mise en couleur signée Kness ne manque pas d’élégance.

Une déception : le carnet de voyage. Il aurait été plus réussi avec des clichés de qualité. Or la lumière, le cadrage et la mise en page ne sont pas à la hauteur de cette bonne BD qui allie une histoire de choix très ouverte à un dessin maîtrisé, mais avec ce qu’il faut de sauvage pour croquer une île. Rien qui ne vienne entacher cette bonne BD.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants