ZOO

Histoire de Poireaux

couverture de l'album Histoire de Poireaux

Éditeur : Bamboo

Scénario : Marzena SowaDessin : Aude Soleilhac

Collection : Humour

Genres : Humour, Récit de vie

Public : Tout public

Prix : 15.90€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

5.0

Dessin

4.0

Samedi, c’est le jour du marché. Vincent monte à la ville avec ses parents et y retrouve ses copains, enfants de marchands. C’est le temps des amitiés, des premiers amours, des rivalités et chamailleries… Cette bande dessinée amusante et authentique ravivera de précieux souvenirs pour les plus grands !

Samedi, c’est le jour du marché. Vincent et ses parents ne ratent pas ce rendez-vous hebdomadaire pour vendre leurs légumes, et notamment leurs poireaux. C’est la saison et ils en ont une pleine récolte. Samedi, c’est aussi le jour où Vincent retrouve tous les copains du marché : son très bon ami Jean-Michel, le jeune italien Andrea... Ce dernier est le principal rival de Vincent dans la quête du cœur de Marie, la jolie fleuriste en herbe.

Marzena Sowa nous livre ici un album tendre et nostalgique sur la jeunesse campagnarde. Vincent rêve d’avoir un vélo, mais « un vélo, ça se mérite ». Cette bande dessinée défend des valeurs champêtres, familiales et sociales. Entre joie et tristesse, amours et amitiés, la petite communauté de commerçants du marché s’en donne à cœur joie. Pendant que les parents s’échinent à vendre leurs produits, les enfants vont et viennent, se chamaillent et s’amusent.

Le dessin d’Aude Soleilhac apporte humour et gaieté au récit. Les personnages typés, comme le timide Vincent ou le vaniteux Andrea, sont mis en scène dans un univers réaliste auquel chacun peut s’identifier. Ces figures rigolotes apportent malice et distraction pour un bon moment de lecture. Les couleurs vives, cernées de noir, sont ludiques et attrayantes pour les plus jeunes.

Un court témoignage des auteurs en fin d’ouvrage met en exergue la beauté de cette BD. En effet, les souvenirs de leur propre enfance sont à la base du scénario. Entre rumeurs ou solidarité, les personnages adultes comme enfants, rayonnent d’authenticité. Une belle communauté pour l’apprentissage de l’amitié, de l’amour, de la vie…

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants