ZOO

Julio Popper, le dernier roi de la Terre de Feu (Septembre 2015)

couverture de l'album Julio Popper, le dernier roi de la Terre de Feu

Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : MatzDessin : Léonard Chemineau

Genres : Historique, Récit de vie

Public : À partir de 12 ans

Prix : 18.00€

ma collection
ma wishlist

Synopsis de la BD – Julio Popper, le dernier roi de la Terre de Feu

« Julio Popper, s’il avait été espagnol et était né quelques siècles plus tôt, aurait fait un formidable conquistador. Il ne fait aucun doute qu’il était de la trempe de ceux qui font la conquête de pays entiers, qui bâtissent des empires. Il pensait vite et juste, il mettait en pratique. Il voyait grand, il fourmillait d’idées, rien ne l’arrêtait. Il se plaisait à ridiculiser ses ennemis. Il n’avait peur de rien ni personne, il aimait en découdre. »

Né en 1857 en Roumanie, Julio Popper a parcouru la Terre. Son histoire nous emmène en Argentine, où il fait fortune avec l’or de Patagonie, fonde un état dans l’état et une monnaie. Il mourra dans des circonstances encore inexpliquées à Buenos Aires. Un destin hors norme et flamboyant.

Haut de page

Détails de la BD – Julio Popper, le dernier roi de la Terre de Feu

Général

Type :

Bande dessinée

Éditeur :

Rue de Sèvres

Collection :

Album

Nom de l'album :

Julio Popper, le dernier roi de la Terre de Feu

Numéro de tome :

Genres :

Historique, Récit de vie

Thèmes :

Amérique, Début du XXe siècle

Cycle :

Auteurs

Scénario :

Dessin :

Léonard Chemineau

Couleurs :

Édition

Format :

21x27,5 cm

Nombre de pages :

104

EAN :

9782369810698

Informations sur l'édition :

Édition originale

Détails de l'édition :

Date de parution :

Date de dépôt légal :

Septembre 2015

Prix public :

18.00 €

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de pecaze

Une BD intéressante un sujet bien décrit et dessiné. De très bons auteurs.

Posté le 04/02/2019 à 10h16

note de la critique de nicholas

Quand je suis allé chez mon libraire et que j'ai vu la couverture, je me suis dit, tiens une nouveauté Futuropolis... même s'il y avait un quelque chose de différent. Et bien non, c'était une nouveauté des éditions Rue de Sèvre, présentant la courte vie (35 ans) de Julio Popper, aventurier comme le monde du XIXème siècle le faisait. On suit ses 7 dernières années de vie, lors de son arrivée en Argentine, nouveau monde, nouvelle terre, nouvelle fortune ?

Posté le 02/11/2017 à 10h11