ZOO

Apocalypse selon Magda (Janvier 2016)

couverture de l'album Apocalypse selon Magda

Éditeur : Delcourt

Scénario : Chloé Vollmer-LoDessin : Carole Maurel

Collection : Mirages

Genres : Récit de vie

Public : À partir de 12 ans

Prix : 22.95€

ma collection
mes souhaits
mes lectures

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Ainsi soit-il. Le principal du collège l’a annoncé : le monde cessera d’exister dans un an. Aller étudier n’a plus de sens. Les ambitions deviennent obsolètes et les nouvelles directions décisives. La société humaine se désorganise progressivement, au gré des pulsions individuelles primitives. Poignant !

Le principal du collège rassemble tout le monde pour annoncer une nouvelle tragique : dans un an jour pour jour, le monde n’existera plus. Magda a treize ans : ses ambitions sont brusquement écourtées. Ses aspirations réfrénées. Pourtant, autour d’elle, la société tente tant bien que mal de se maintenir, de poursuivre... Mais sans but ni perspective, l’humanité se désolidarise.

Dans un quotidien dévasté, Magda lutte pour vivre son adolescence. Petit à petit, ses repères s’estompent. Son père abandonne le foyer. Son meilleur ami sombre dans un paradis artificiel... Chacun, égoïstement, entend vivre pleinement ses derniers instants. Magda compris. Les premiers amours, les premières débauches et les premières violences ponctuent son chemin jusqu’à une mort certaine...

Le scénario choc de la photographe Chloé Vollmer-Lo est illustré avec énergie par Carole Maurel. Le trait fin et souple, qui traduit les tourments de Magda, parcourt avec élégance les planches aux compositions régulières. L’ambiance colorée chaude, un brin ternie par des dominantes kaki, révèle un monde devenu glauque et individualiste et une destruction progressive de ce que nous avons passé des millénaires à bâtir...

L’Apocalypse selon Magda est un récit poignant, effrayant de crédibilité. L’aspect dystopique est le prétexte à la mise en exergue des comportements égoïstes des humains, exempts de fraternité. Un retour aux réflexes primaires, un éveil des plus bas instincts. Cette dimension impressionnante croît au cœur de la crise existentielle que subit Magda, entre sa vie d’adolescente encore à ses prémices et une fin du monde si proche… Un album, en compte à rebours, à la tension palpable. Époustouflant !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants