ZOO

Blanche neige

couverture de l'album Blanche neige

Éditeur : Delcourt

Scénario : LylianDessin : Nathalie VessilierColoriste : Rozenn Grosjean

Collection : Jeunesse

Public : Tout public

Prix : 17.95€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 2.0

Scénario

2.0

Dessin

2.5

Une nouvelle version du célèbre conte de Blanche Neige voit le jour en BD. Si Lylian innove sur personnages secondaires, sa Blanche Neige est quant à elle toujours aussi gentille et sotte. Le dessin très doux de Nathalie Vessillier permet à cet album jeunesse de ne pas démériter mais ne suffit pas à le rendre passionnant.

Le conte ne se réécrit pas en profondeur dans cette BD pour enfant : Blanche Neige, toujours aussi belle que naïve, se fait berner quatre fois de suite par la méchante reine, avant de faire le ménage pour les sept nains. Le tout précédent son coma à cause d’une fichue pomme, stoppé par un gentil prince à la fin.

On se prenait à rêver d’une Blanche Neige vraiment rebelle, une méchante reine schizophrène et un roi ouvertement dépressif. Le scénario effleure tous ces éléments, laissant imaginer, avec regret, ce qu’aurait pu être une version innovante de ce conte mille fois réécrit.

L’ensemble du récit même en restant fidèle à la trame originelle comprenant les multiples tentatives d’assassinat par un chasseur, un peigne empoisonné, un corset piégé ou la célèbre pomme mortelle aurait pu être plus enlevé. Dans cette version, malgré les caractères intéressants des personnages secondaires, il est difficile d’être convaincu à cause de l’héroïne, terriblement niaise.

Le dessin beau et poétique ne prend pas son envol dans cet univers manichéen. La simplicité du trait tant des personnages que des décors, appuie la simplicité du conte pour un résultat parfois lassant. Les couleurs sont travaillées tout en délicatesse et font ressortir les humeurs et états d’âme des personnages. Cependant elles semblent un peu trop simples pour une version de Blanche Neige efficace.

Un bel objet, à réserver aux enfants qui découvrent ce conte...

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants