ZOO

Les petites victoires (Mai 2017)

couverture de l'album Les petites victoires

Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Yvon RoyDessin : Yvon Roy

Genres : Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 17.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Comment aider un petit autiste à pousser ? C'est la question que se pose Marc, séparé de Chloé avec laquelle il a eu Olivier. Son rôle de père en solo lui ouvre les yeux et l'aide à trouver des clés pour permettre à son petit gars d'aborder la vie plus sereinement. Une BD magistrale. Essentielle.

Marc et Chloé ont leur premier enfant, Olivier. Il est autiste. Pour ses parents débute alors un vrai parcours de combattant. Dans la tempête, le couple se sépare. Mais il restera toujours fidèle à la promesse qu'il s'est faite : rester unis, pour le meilleur et le pire. Marc se surinvestit dans l'éducation d'Olivier. Et n'aurait jamais imaginer pouvoir donner et recevoir autant d'amour d'un petit homme.

Yvon Roy voulait faire une série de science-fiction. Venu demander conseil à Régis Loisel, il lui raconte son histoire. Le Breton lui conseille de se lancer dans ce sujet autobiographique. Le résultat est un condensé d'humanité, de filiation et des pistes de réponses à la foule de questions que se posent tout un tas de parents.

Le carnet d'esquisses en fin d'album montre combien l'auteur a travaillé et s'est cherché avant de trouver le coup de crayon juste. Celui suffisamment simple pour permettre à l'intimité de s'exposer sans indécence et assez touchant pour nous transmettre avec le plus de justesse possible ce qu'il a ressenti au contact d'Olivier. Ses doutes, ses joies et ses peines de père célibataire.

Les petites victoires sont les plus grandes : lorsque Marc parvient à faire accepter à Olivier la présence d'une poussière dans le bain, qui jusque-là le révulsait. Ou quand il trouve la bonne distance avec la médecine pour se concentrer sur ce qu'il pense être le meilleur pour son garçon. Cette histoire est aussi celle du deuil amoureux, puis de la vie qui se reconstruit. Un grand moment de bonheur. Universel.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants