ZOO

Prends soin de toi (Mai 2017)

couverture de l'album Prends soin de toi

Éditeur : Futuropolis

Scénario : Grégory MardonDessin : Grégory Mardon

Genres : Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 22.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

5.0

Dessin

4.0

Prends soin de toi c’est un Paris-Marseille en Vespa et ce sont, toutes entrecroisées, l’histoire ancienne d’un couple qui n’a pas su se retrouver, celle actuelle d’un homme au cœur brisé, celle universelle du chagrin et du deuil amoureux. C’est surtout un bel album à l’écriture et à l’atmosphère délicates, qui donne à ressentir autant qu’à réfléchir.

En retapant l’appartement qu’il vient d’acheter, Achille, quarantenaire parisien un peu fatigué par la vie, trouve coincé sous le lino un courrier non décacheté. Il s’agit d’une lettre d’amour adressée à l’ancienne propriétaire récemment décédée, l’enjoignant à rejoindre son amant dès que possible. Difficile pour Achille, encore tout traumatisé de sa dernière rupture, de ne pas projeter ses fantasmes d’amour déçu sur cette histoire contrariée par un malheureux coup du sort...

Il décide alors d’interrompre ses travaux et de partir à la recherche de l’auteur de cette missive afin de la lui rendre. Commence alors un road-trip en scooter et en solitaire, direction Marseille. Une façon, aussi, de fuir un quotidien et des lieux des lieux encore trop douloureux... Les souvenirs s’égrènent au fil des kilomètres avalés, et les sentiments s’apaisent par la distance. Ce périple ensoleillé sera véritablement salvateur pour Achille, qui se purgera de sa peine dans les eaux de la Méditerranée.

Grégory Mardon signe un album d’une grande finesse, sincère et touchant. Sa retranscription du deuil amoureux, des regrets, du renoncement puis de la renaissance libératrice est extrêmement bien observée, ce qui permet au lecteur d’entrer en totale empathie avec ce personnage au cœur endolori.

Cette belle et très juste écriture s’accompagne d’un trait semi-réaliste et de découpages larges laissant une grande place aux paysages qui défilent, calmes et paisibles. Cette atmosphère tranquille et contemplative dénote avec les bouillonnements intérieurs d’Achille, avant de l’imprégner. Les réflexions et sensations s’entremêlent habilement, naturellement, simplement, dans ce beau voyage dessiné personnel et intimiste, qui nous embarque entièrement...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants