ZOO

Sarah (Octobre 2017)

couverture de l'album Sarah

Éditeur : Glénat BD

Scénario : GrimaldiDessin : Maike PlenzkeColoriste : Maike Plenzke

Collection : Tchô ! L'aventure…

Genres : Aventure, Fantastique

Public : Tout public

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

3.5

Dessin

4.0

Après Bran et Macha, Flora Grimaldi et Maike Plenzke continuent de développer leur univers fantastique, où humains et créatures ont bien du mal à cohabiter sans se tuer. On suit cette fois la jeune sœur de Bran, Sarah, qui doit faire face aux conséquences de la mort de ce dernier. Intrigues et magie, bon retour sur l'île d'Errance !

Suite à l'annonce de la mort de Bran, le royaume des humains est ébranlé. Qui sera amené à devenir le futur roi ? Sarah, aînée de la fratrie royale, a malheureusement la contre-indication d'être une femme, et son jeune frère n'a pas vraiment les épaules pour gouverner. Pourtant, ils vont devoir réagir rapidement, car les complots grondent parmi les royaumes voisins qui ne rêvent que de deux choses : plus de pouvoir et l'extermination des créatures magiques qui vivent de l'autre côté de l'île.

Macha nous avait propulsés dans le passé de l'île d'Errance, à l'origine de la guerre entre humains et créatures. Flora Grimaldi revient ici sur les événements qui se sont déroulé en même temps que l'album Bran. Mais si celui-ci se concentrait sur le peuple magique, Sarah nous dévoile l'histoire vécue du côté des humains. Règnes, descendance, complots, meurtres... On se croirait dans un Game of Thrones pour la jeunesse.

Côté dessin, le talent de Plenzke fait toujours effet. Avec un style faisant penser à l'animation, sans contours et aux belles couleurs douces, elle fait preuve d'une aisance aussi bien sur les personnages que sur les décors. Sarah est particulièrement travaillée et expressive, on ressent tout le paradoxe de sa personnalité forte mais pas encore émancipée. Les auteurs en profitent ainsi pour prôner subtilement l'accès des femmes au pouvoir.

Encore un joli chapitre dans l'histoire de l'île d'Errance, qui en comptera de nombreux autres on l'espère.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants