ZOO

Dans la forêt des lilas

couverture de l'album Dans la forêt des lilas

Éditeur : Delcourt

Scénario : Nathalie FerlutDessin : Tamia Baudouin

Collection : Hors collection

Public : Tout public

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist

La critique Zoo

Note Zoo 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Faith, jeune Anglaise, désire plus que tout prolonger les rêves d'enfant qui nourrissent copieusement son imaginaire. Elle ne peut se résoudre à grandir, mais c’est dans l’amour qu’elle trouvera la voie de la maturité. Un titre incontournable, au récit troublant et au dessin touché par la grâce.

Dans la campagne londonienne, la jeune Faith veut à tout prix continuer à vivre dans le cottage où elle a grandi avec sa sœur Charity et leur père, malade. Mais la frangine ne souhaite pas la voir végéter, enfermée dans son enfance. Faith est prête à tout pour continuer à fréquenter les animaux humains qui hante ses rêves. Minon le prince chat, la Biche... Mais comme pour son père, la maladie gagne chaque jour un peu plus de terrain.

Nos rêves d'enfant peuvent-ils apporter des réponses à nos interrogations de grand ? C'est le territoire, infini, qu'explore avec grand talent cette bande dessinée. Le récit est aussi particulier que savoureux. Original, dira-t-on sans l'être vraiment. Mais difficile de qualifier une telle réussite, qui sied aussi bien à l'imaginaire des petits qu'à celui, parfois trop bridé, des adultes.

Côté dessin, cette Forêt des Lilas est pleine de surprises et de senteurs graphiques. Directement visibles à l'œil nu ou camouflées entre les protections végétales imaginées par Minon le chat prince dans l'esprit de Faith, les idées de Nathalie Ferlut, ici au scénario, fusent. Elles éclosent comme autant de fleurs au cœur du printemps anglais sous le crayon de Tamia Baudouin. Un dessin aussi fantasque que débridé d'imagination.

Ce jardin des lilas aux mille merveilles et autant de parfums d’enfance peut être cultivé dès le plus jeune âge. Mais aussi après, dans une toute autre lecture. Il en va ainsi des œuvres universelles, intemporelles.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants